Accès direct à la navigation principale (appuyer sur "Entrée")
Accès aux contenus de la page (appuyer sur "Entrée")
Accès direct aux autres sites (appuyer sur "Entrée")

L'union bancaire doit être complétée, estime Roberto Gualtieri

Session plénière Article - Affaires économiques et monétaires10-03-2016 - 09:30
 

L'Europe avance de manière significative vers une union bancaire mais a besoin d'une garantie des dépôts bancaires commune, estime le député démocrate socialiste italien Roberto Gualtieri. Le Président de la commission des affaires économiques est l'auteur d'un rapport évaluant les progrès de l'union bancaire en 2015 qui sera débattu et voté en session plénière aujourd'hui.


« Il faut souligner que ce qui a déjà été accompli est très important », a déclaré Roberto Gualtieri. Au cours de ces dernières années, les députés ont accepté de placer les plus grandes banques européennes sous la supervision de la Banque Centrale européenne. Des règles communes en ce qui concerne l'aide aux établissements en difficultés ont également vu le jour.


Selon le député, la prochaine étape doit maintenant être la mise en œuvre d'une garantie des dépôts bancaires commune afin d'offir aux dépôts une protection européenne jusqu'à 100 000 euros, ce qui pourrait « apporter plus de crédibilité à ce plafond ». La Commission européenne a d'ailleurs déposé une proposition législative à ce sujet.


D'autres mesures visant à réduire les risques bancaires ne devraient pas retarder ce programme : « L'idée que nous devrions d'abord appliquer les nouvelles mesures avant de créer un système de garantie de dépôts unique est inacceptable. Il faut travailler aux deux en parallèle ».

REF. : 20160308STO17801
Mis à jour le: ( 10-03-2016 - 10:16)
 
 
   
Dernier pilier de l'union bancaire : créer un fonds pour préserver l'épargne
 

Deux piliers ont déjà été créés pour sécuriser les banques et éviter que les contribuables ne paient la facture des faillites bancaires.