Accès direct à la navigation principale (appuyer sur "Entrée")
Accès aux contenus de la page (appuyer sur "Entrée")
Accès direct aux autres sites (appuyer sur "Entrée")

Progrès des réformes en Albanie et en Bosnie-Herzégovine

AFET Communiqué de presse - Elargissement / Relations extérieures22-03-2016 - 14:07
 

La commission des affaires étrangères a estimé mardi que les réformes clés nécessaires en Albanie concernant la politique et l'administration progressent, mais n'ont pas encore atteint le stade qui permettrait d'entamer des négociations d'adhésion à l'UE. Dans une résolution séparée, les députés ont salué la récente candidature à l'UE de la Bosnie-Herzégovine.


Albanie


D'après la résolution rédigée par Knut Fleckenstein (S&D, DE), l'Albanie doit intensifier ses efforts en matière de réformes, prioritairement dans les domaines de l'état de droit, du système judiciaire, de la lutte contre la corruption et le crime organisé, de l'administration publique, et des droits fondamentaux, si elle souhaite entamer des négociations d'adhésion à l'UE.


La commission des affaires étrangères a fait part de ses inquiétudes concernant la corruption généralisée dans les domaines de l'éducation, des soins de santé, ou encore du système judiciaire. Elle juge préoccupante "la large diffusion de l'autocensure chez les journalistes, que l'on empêche parfois physiquement de couvrir certains événements spécifiques et qui sont agressés et menacés en raison de leur travail" .


La résolution salue l'engagement de l'Albanie dans la lutte contre la radicalisation du terrorisme. Elle demande au pays de prendre des mesures afin d'empêcher le flux de combattants étrangers de rejoindre l'EIIL en Irak et en Syrie, et conseille à l'Albanie de partager plus d'informations avec l'UE à ce sujet.


Bosnie-Herzégovine

 

Les députés de la commission des affaires étrangères ont salué la candidature de la Bosnie-Herzégovine à l'UE, déposée le 15 février 2016, et demandent au Conseil "d'examiner cette candidature dans les meilleures délais". Ils attendent également des autorités de poursuivre les réformes légales, politiques et constitutionnelles, et de faire des progrès constants envers l'UE.


La résolution, rédigée par Cristian Dan Preda (PPE, RO), rejette l'idée d'organiser un référendum concernant le système judiciaire national en République serbe de Bosnie; celui-ci mettrait en question la cohésion, la souveraineté et l'intégrité du pays.


Les députés ont déploré l'état de corruption généralisée qui affecte constamment le pays et ont fait part de leur inquiétude concernant la pression établie par les politiciens sur le système judiciaire. La résolution demande également aux autorités de redoubler d'efforts afin d'assurer une coopération plus efficace au niveau national entre la police et les agences de renseignements et de sécurité dans leur combat contre le terrorisme.


Prochaines étapes

 

La résolution sur l'Albanie a été adoptée par 47 voix pour, 3 contre, et 4 absentions. La résolution sur la Bosnie-Herzégovine a été adoptée par 42 voix pour, 7 contre, et 5 absentions. L'ensemble du PE votera les deux résolutions en avril, à Strasbourg.

REF. : 20160322IPR20404
 
 
Contacts