Accès direct à la navigation principale (appuyer sur "Entrée")
Accès aux contenus de la page (appuyer sur "Entrée")
Accès direct aux autres sites (appuyer sur "Entrée")

Persécution à l’encontre des homosexuels en Tchétchénie: les députés demandent l’ouverture d’une enquête urgente

Session plénière Communiqué de presse - Relations extérieures18-05-2017 - 12:39
 

Les autorités tchétchènes doivent mettre un terme à la persécution des homosexuels et une enquête devrait être menée de façon urgente, ont déclaré les députés jeudi.


  • La détention et la torture d’homosexuels en Tchétchénie doit cesser
  • Une enquête doit être lancée par la Russie de toute urgence
  • L’UE et le Conseil doivent soutenir cette enquête

Les députés sont très préoccupés par les rapports concernant la détention arbitraire et la torture d’hommes supposés homosexuels en Tchétchénie (Fédération de Russie) et ils condamnent les déclarations du gouvernement niant la présence d’homosexuels dans leur pays et incitant à la violence à l’encontre des personnes LGBTI.


Les députés appellent les autorités à mettre un terme à cette campagne de persécution et à relâcher immédiatement les personnes emprisonnées de façon illégale. Ils exhortent également les autorités tchétchènes et russes à suivre les engagements internationaux et à veiller au respect de l’état de droit et des droits de l’homme universels, à garantir la sécurité de toutes les personnes en danger, y compris les personnes LGBTI.


‘‘C’est à la Russie et son gouvernement que revient la responsabilité de conduire une enquête sur ces actes et de traduire les auteurs de ces crimes en justice’’, ont déclaré les députés. Ils appellent à ‘‘une enquête immédiate, indépendante, objective et approfondie’’ et demandent à la Commission, aux États membres et au Conseil de l’Europe d’aider la Russie dans cette enquête.


Contexte

 

Le 1er avril, le journal russe indépendant Novaya Gazeta a fait état de l’enlèvement et de la détention de plus de cent hommes supposés homosexuels dans la République autonome de Tchétchénie (Fédération de Russie), dans le cadre d’une campagne coordonnée par le gouvernement. Les victimes ont été maltraitées, torturées et forcées à fournir l’identité d’autres personnes LGBTI. Selon certaines sources, au moins trois hommes auraient été tués.


REF. : 20170511IPR74352
 
 
Contacts