Accès direct à la navigation principale (appuyer sur "Entrée")
Accès aux contenus de la page (appuyer sur "Entrée")
Accès direct aux autres sites (appuyer sur "Entrée")

La politique régionale de l'UE doit être flexible et porter sur l'emploi

Session plénière Communiqué de presse - Politique régionale07-10-2010 - 16:40
 

La politique de cohésion nécessite un financement adéquat mais doit pouvoir également être flexible pour tenir compte des caractéristiques régionales, soulignent deux résolutions sur les priorités des politiques de cohésion après 2013, adoptées ce jeudi.


Par ailleurs, les députés demandent une simplification et un meilleur contrôle des procédures. Ils estiment que le Fonds social européen doit demeurer dans le cadre général des politiques de cohésion mais avec des règles qui lui sont propres.


Un financement adéquat et un respect des caractéristiques régionales


"Une politique régionale de l'Union européenne forte et adéquatement financée constitue une condition sine qua non pour parvenir à la cohésion sociale, économique et territoriale", estiment les députés dans une résolution sur la politique de cohésion et la politique régionale de l'UE après 2013, rédigée par la commission du développement régional.


La conception actuelle qui prévoit l'allocation des fonds en fonction des objectifs- "convergence", "compétitivité régionale et emploi", "coopération territoriale"- devrait être maintenue et la coopération entre les régions devrait être renforcée, soulignent les députés. Le PIB doit demeurer le critère principal permettant de déterminer l'éligibilité à l'aide au titre de la politique régionale mais des indicateurs supplémentaires, tenant compte des caractéristiques des régions et des villes,  peuvent être appliqués par les autorités nationales


Une attention portée sur les villes et équilibre entre performance et contrôle financier


Une flexibilité de la future politique est nécessaire pour répondre aux différents besoins des régions et une attention accrue doit être portée sur les villes, selon la résolution. Par conséquent, les députés proposent d'allouer des ressources financières en faveur des investissements dans des projets en zone urbaine et suburbaine et le recours à un instrument adapté devrait être envisagé afin d'atteindre ces objectifs.


Le Parlement demande de poursuivre la simplification de la mise en œuvre de la politique de cohésion. La politique de cohésion et son système de mise en œuvre devraient également davantage être axés sur la performance et établir un équilibre entre qualité de la performance et contrôle financier.


Une certaine flexibilité pour le Fonds social européen


Dans une deuxième résolution sur le futur du Fonds social européen, rédigée par la commission de l'emploi et des affaires sociales, les députés estiment que le FSE, en tant que moteur de la stratégie Europe 2020, doit être renforcé. Ils insistent sur l'importance du FSE, en tant qu'instrument essentiel dans la lutte contre le chômage, l'éducation et la formation professionnelle tout au long de la vie, la lutte contre la pauvreté et l'exclusion.


Le Parlement demande également à la Commission de renforcer le potentiel des Fonds structurels par la simplification, l’assouplissement et l’amélioration des procédures, en mettant l'accent sur la dimension d’intégration sociale. Il existe de nombreux avantages du maintien du FSE sous le règlement de base sur les fonds de cohésion, mais le FSE doit pouvoir disposer de règles qui lui sont propres, estiment les députés.


Prochaines étapes


Les deux résolutions ont été adoptées avant la publication le mois prochain, du rapport sur la cohésion de la Commission, qui donnera un aperçu de l'avenir de cette politique. Un projet législatif est attendu à partir de mi-2011. Les deux résolutions permettent également d'alimenter le débat sur la révision à plus long terme du budget de l'UE.


La résolution sur la politique régionale et de cohésion de l'UE après 2013, de Danuta Hübner (PPE PL) et celle sur le futur du Fonds Social européen de Pervenche Berès (S&D, FR) ont été adoptées à main levées.

REF. : 20101006IPR85250
 
 
Contact
 
  • Nora CHAAL
  • Telephone number(+32) 2 28 31151 (BXL)
  • Telephone number(+33) 3 881 74005 (STR)
  • Mobile number(+32) 498 98 34 02