Accès direct à la navigation principale (appuyer sur "Entrée")
Accès aux contenus de la page (appuyer sur "Entrée")
Accès direct aux autres sites (appuyer sur "Entrée")

Droits de l'homme: Azerbaïdjan, retour des refugiés nord-coréens

Session plénière Communiqué de presse - Droits de l'homme24-05-2012 - 17:58
 

Toutes les actions visant à supprimer la liberté d'expression et de réunion en Azerbaïdjan doivent cesser immédiatement, souligne une résolution adoptée par le PE jeudi. Le concours de l'Eurovision de la chanson 2012 du 26 mai à Bakou, devrait fournir l'occasion à l'Azerbaïdjan de montrer son attachement à la démocratie et aux droits de l'homme. Dans une autre résolution adoptée ce jeudi, le Parlement invite la Chine à cesser d'expulser les citoyens nord-coréens en Corée du Nord.


Citant les cas rapportés d'agressions, harcèlements, menaces et emprisonnements de journalistes, de défenseurs des droits de l'homme et d'autres personnes cherchant à exprimer leurs opinions, le Parlement invite les autorités azerbaïdjanaises à cesser de réprimer la liberté d'expression et de réunion ainsi qu'à mettre leur législation dans ces domaines en adéquation avec les normes internationales.


Le Parlement invite instamment les autorités d'Azerbaïdjan à redoubler d'efforts pour réformer tous les aspects du système judiciaire: accusation, procès, prononcé de la peine, détention et appel.


Le Parlement critique également les centaines d'expropriation et les expulsions de milliers de propriétaires de logement à Bakou au nom de projets immobiliers, y compris dans les environs du Parc du drapeau national abritant le Palais de cristal de Bakou, qui doit accueillir le concours Eurovision de la chanson 2012.


Le Parlement invite la Haute représentante de l'Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité / vice-présidente de la Commission, Catherine Ashton, le Conseil et la Commission à suivre de près la situation en matière de droits de l'homme et de libertés fondamentales en Azerbaïdjan après le concours Eurovision de la chanson. Les députés appellent les Etats membres à envisager des sanctions ciblées contre les responsables de violations des droits de l'homme, si celles-ci devaient perdurer.


Réfugiés nord-coréens


Dans une autre résolution adoptée ce jeudi, le Parlement invite la Chine à cesser d'expulser les citoyens nord-coréens en Corée du Nord, les rapatriés et leurs familles courant un "grand risque d'abus voire même d'exécution".


Les députés espèrent que la Chine mettra un terme à l'accord qu'elle a conclu en 1986 avec la Corée du Nord sur le rapatriement des réfugiés et permettra aux citoyens nord-coréens de gagner la Corée du Sud ou d'autres pays en toute sécurité.


Le Parlement demande également à la Chine de cesser de coopérer avec les agents de sécurité nord-coréens pour leur permettre de retrouver la trace des réfugiés nord-coréens et de les arrêter et demande, au contraire, instamment de permettre aux ONG et aux fournisseurs de services étrangers l'accès humanitaire aux réfugiés nord-coréens et aux demandeurs d'asile en Chine.


En outre, le Parlement regrette profondément que quatre militants du Réseau pour la démocratie en Corée du Nord et pour les droits de l'homme, basé à Séoul, aient été arrêtés dans la ville chinoise de Dalian (province de Liaoning) et soient accusés de représenter une menace pour la sécurité nationale de la Chine, alors qu'ils essayaient manifestement d'aider des transfuges nord-coréens.


Les députés invitent les autorités chinoises à accorder aux quatre militants détenus un accès plein et entier aux services consulaires des autorités sud-coréennes ainsi qu'une représentation légale, et à les relâcher dans les plus brefs délais.




Procédure : résolutions

REF. : 20120523IPR45698
Mis à jour le: ( 25-05-2012 - 10:42)
 
 
Contact
 
 
  • Fabienne GUTMANN-VORMUS
  • Telephone number(+32) 2 28 40650 (BXL)
  • Telephone number(+33) 3 881 72649 (STR)
  • Mobile number(+32) 498 98 33 29