Accès direct à la navigation principale (appuyer sur "Entrée")
Accès aux contenus de la page (appuyer sur "Entrée")
Accès direct aux autres sites (appuyer sur "Entrée")

Droits de l'homme: droits des lesbiennes et LGBTI en Afrique, Biélorussie, avortements en Chine

Session plénière Communiqué de presse - Droits de l'homme05-07-2012 - 17:49
 

Le Parlement a exprimé de profondes préoccupations, ce jeudi, au sujet des attaques perpétrées à l'encontre des lesbiennes et des atteintes aux droits des LGBTI (lesbiennes, gays, bisexuels, transgenres et intersexués) en Afrique, du harcèlement des militants en Biélorussie - y compris le cas du journaliste Andrzej Poczobut - et des avortements forcés en Chine.


Violences à l'encontre des lesbiennes et LGBTI  en Afrique


Le Parlement condamne la stigmatisation, le harcèlement et la violence, y compris l'assassinat, et le "viol correctif", subis par les femmes et les personnes LGBTI dans un certain nombre de pays africains. Il appelle les autorités à protéger les victimes potentielles et à traduire les coupables en justice.


Les députés demandent instamment à la Commission et à la Haute représentante à la politique étrangère, Catherine Ashton, d'exercer des pressions afin de protéger les personnes contre la discrimination et la persécution sur la base de leur orientation sexuelle, et de soulever ces questions dans les relations de l'UE avec les pays tiers.


Les députés relèvent que l'homosexualité féminine est illégale dans 27 pays africains, l'homosexualité masculine est illégale dans 38 pays africains, et l'homosexualité est passible de mort dans certains pays africains.


Harcèlement des militants en Biélorussie,  cas d'Andrzej Poczobut


Le Parlement condamne les violations des droits de l'homme en Biélorussie et déplore la loi restrictive sur les médias, les cas rapportés de harcèlement systématique et croissant des représentants de la société civile et des militants de l'opposition, ainsi que les interdictions de voyager et les détentions arbitraires de courte durée.


Il demande que l'enquête et les accusations à l'encontre d'Andrzej Poczobut, journaliste du quotidien polonais Gazeta Wyborcza, soient levées. La quatrième réunion des ministres des affaires étrangères du partenariat oriental, qui se tiendra les 23 et 24 juillet à Bruxelles devra examiner cette question, souligne le Parlement en rappelant à la Biélorussie que tout engagement potentiel de l'Union devra être soumis à des conditions strictes.


Scandale des avortements forcés en Chine


La pratique des avortements forcés et des stérilisations en Chine, dans le cadre de la politique de l'enfant unique, est inacceptable, affirme le Parlement en dénonçant l'enlèvement et l'avortement forcé d'une femme enceinte de sept mois, Feng Jianmei, le 2 juin 2012. Il rappelle que l'avortement est illégal en Chine au-delà de six mois, mais que la politique de l'enfant unique se traduit par des avortements illégaux sélectifs très répandus.


L'avortement forcé doit être discuté lors du prochain dialogue sur les droits de l'homme avec la Chine, souligne le Parlement.



REF. : 20120704IPR48330
Mis à jour le: ( 06-07-2012 - 10:24)
 
 
Contacts
 
 
  • Fabienne GUTMANN-VORMUS
  • Telephone number(+32) 2 28 40650 (BXL)
  • Telephone number(+33) 3 881 72649 (STR)
  • Mobile number(+32) 498 98 33 29