Accès direct à la navigation principale (appuyer sur "Entrée")
Accès aux contenus de la page (appuyer sur "Entrée")
Accès direct aux autres sites (appuyer sur "Entrée")

Prix Sakharov 2012: un cri pour la justice et la liberté en Iran

Session plénière Communiqué de presse - Droits de l'homme12-12-2012 - 13:48
 

En remettant le prix Sakharov à deux militants iraniens, l'avocate Nasrin Sotoudeh et le réalisateur Jafar Panahi, le Parlement européen reconnaît leur situation critique et leurs efforts remarquables dans leur combat incessant pour la dignité humaine, les libertés fondamentales et le changement politique en Iran, a déclaré le Président Martin Schulz lors de la cérémonie de remise du prix Sakharov, ce mercredi à Strasbourg.




Les lauréats n'ont pas été en mesure d'assister à la cérémonie en personne car ils ne sont pas autorisés à quitter l'Iran.


Nasrin Sotoudeh est détenue dans la prison d'Evin et son état de santé est critique, après une grève de la faim de sept semaines arrêtée début décembre, après que l'interdiction de voyager de sa fille ait été levée. La peine de prison de six ans de Jafar Panahi n'a pas été appliquée mais le cinéaste n'a pas le droit de quitter le pays.


Les lauréats ont désigné cinq personnes pour les représenter: Shirin Ebadi, Prix Nobel 2003, Karim Lahidji, fondateur de l'association iranienne des juristes et de la Ligue pour la défense des droits de l'homme en Iran, Solmaz Panahi, fille de Jafar Panahi, Constantinos Costa-Gavras, président de la Cinémathèque française et réalisateur de films et Serge Toubiana, directeur général de la Cinémathèque française.


Dans leurs discours, délivrés par leurs représentants, Shirin Ebadi et Constantinos Costa-Gavras, les lauréats ont exprimé leur gratitude pour le prix perçu comme un symbole d'encouragement.


"Je n'ai qu'un seul rêve, le rêve de la réalisation de la justice et je crois que ce rêve sera réalisé dans mon pays par l'indépendance de la justice", a déclaré Nasrin Sotoudeh, dans le discours prononcé par Shirin Ebadi. "Les gouvernements doivent savoir que, pour maintenir leur existence, ils n'ont pas d'autre choix que celui de respecter les droits de chaque individu", a-t-elle ajouté.


"Désormais la question est de savoir pourquoi les gouvernements, omniprésents et tout-puissants, deviennent chaque jour plus intolérants? L'histoire est le récit de quelques-uns, qui rendent la vie de nombreux autres malheureuse, en utilisant les excuses les plus inacceptables: la différence de sexe, de langue, de religion ou les idées politiques",a déclaré Jafar Panahi dans son discours lu par Constantinos Costa Gavras.


"Nous, Parlement européen, appuyons totalement l'appel légitime de nos lauréats en faveur de la justice et de la liberté, du respect des libertés et des droits fondamentaux en Iran", a conclu le Président Martin Schulz en appelant à la remise en liberté immédiate de Nasrin Sotoudeh.


Les lauréats du prix Sakharov 2012


Nasrin Sotoudeh


L'avocate Nasrin Sotoudeh (née en 1963) a représenté des militants de l'opposition, des mineurs encourant la peine de mort, des femmes et des prisonniers d'opinion. Elle a été arrêtée en septembre2010, accusée de propagande et de conspiration portant atteinte à la sûreté del'Etat. Elle a deux enfants.


Jafar Panahi


Jafar Panahi (né en1960) réalise des films mettant souvent l'accent sur les difficultés des enfants, des pauvres et des femmes en Iran. Il a été arrêté en mars 2010 et la réalisation de tout film lui est interdite pour une période de 20 ans, sous peine de quitter le pays. Son dernier film "ceci n'est pas un film" est sorti clandestinement d'Iran pour être présenté au Festival de Cannes via une clé USB cachée dans un gâteau.



Le prix Sakharov pour la liberté de l'esprit


Le prix Sakharov pour la liberté de l'esprit, nommé en l'honneur du physicien soviétique et dissident politique Andreï Sakharov, a été décerné par le Parlement européen chaque année depuis 1988 à des individus ou à des organisations qui ont apporté une contribution importante à la lutte pour les droits de l'homme ou la démocratie.




REF. : 20121207IPR04404
 
 
Contact
 
 
  • Fabienne GUTMANN-VORMUS

  • Unité de Presse
  • Telephone number(+32) 2 28 40650 (BXL)
  • Telephone number(+33) 3 881 72649 (STR)
  • Mobile number(+32) 498 98 33 29