Accès direct à la navigation principale (appuyer sur "Entrée")
Accès aux contenus de la page (appuyer sur "Entrée")
Accès direct aux autres sites (appuyer sur "Entrée")

Des responsables lettons plaident en faveur de l'adhésion du pays à la zone euro devant les députés de la commission des affaires économiques

ECON Communiqué de presse - Euro26-02-2013 - 15:56
 

D'importants responsables lettons du secteur économique ont présenté les atouts du pays pour rejoindre la zone euro, en commission des affaires économiques et monétaires, ce mardi. Les questions des députés se sont concentrées sur la durabilité du redressement impressionnant de la Lettonie, ainsi que sur la manière d'aborder au mieux la politique sociale et le système bancaire.


Le ministre des finances letton, Andris Vilks, a souligné que le facteur principal du redressement économique du pays était la vitesse à laquelle les réformes avaient été mises en place, de manière précoce pendant la phase de restructuration. Il a également déclaré que le fait qu'un pays performant souhaite adhérer à la zone euro était un signe de confiance tangible envers le projet de monnaie unique.


Le gouverneur de la banque centrale, Ilmars Rimsevics, a insisté sur le fait que la Lettonie, en devenant membre de la zone euro, pourrait même renforcer la stabilité, étant donné qu'elle serait moins ouverte aux attaques spéculatives.


La question de la durabilité


Certains députés ont demandé dans quelle mesure la Lettonie pourrait maintenir son faible taux d'inflation et des perspectives de croissance favorables. D'autres ont posé des questions concernant les perspectives d'emploi et de cohésion sociale.


Les représentants lettons ont répondu que les chiffres étaient bel et bien durables et que la croissance "ne reposait plus sur une bulle". Le chômage devrait tomber en-dessous de la barre des 10% cet été, et les propositions de cohésion sociale, telles que doubler le salaire minimum (qui correspond actuellement à environ 300€), devraient être les principales priorités du budget de l'année prochaine, ont-ils ajouté.


Soutien public


Les députés ont demandé dans quelle mesure les citoyens lettons soutenaient l'adhésion à la zone euro, étant donné que le pays devait seulement faire son apparition dans la zone.


MM. Vilks et Rimsevics ont assuré aux députés que l'euro bénéficiait du soutien populaire en Lettonie et ont prédit une majorité absolue cet été. Ils ont estimé que pour une petite économie ouverte, adhérer à l'euro serait toujours utile et qu'attendre le retour au calme total ne serait pas dans l'intérêt d'une si petite économie.


Banques


Les députés ont souligné que davantage d'actions pourraient être prises dans le secteur bancaire et ont voulu être rassurés sur sa solidité et ses sources de capitaux. Ils ont posé des questions sur les liens du secteur bancaire letton avec les marchés russes et chypriotes en particulier. M. Vilks a assuré aux députés que les banques avaient été recapitalisées de manière adéquate et M. Rimsevics a précisé que le pays "ne vivait pas sur des dépôts étrangers".


Prochaines étapes


Le Lettonie demandera à la Commission européenne de préparer un "rapport de convergence". Entre-temps, le Parlement préparera son avis qui déterminera si la Lettonie est prête ou non à rejoindre la zone euro. Le rapporteur au Parlement est Burkhard Balz (PPE, DE).


REF. : 20130225IPR06086
 
 
Contacts
 
  • John SCHRANZ
  • Press Unit
  • Telephone number(+32) 2 28 44264 (BXL)
  • Telephone number(+33) 3 881 74076 (STR)
  • Mobile number(+32) 498 98 14 02