Accès direct à la navigation principale (appuyer sur "Entrée")
Accès aux contenus de la page (appuyer sur "Entrée")
Accès direct aux autres sites (appuyer sur "Entrée")

Ukraine: les perspectives d'association à l'UE en péril, estiment les députés

Session plénière Communiqué de presse - Relations extérieures14-03-2013 - 16:26
 

Si l'Ukraine est toujours désireuse de signer un accord ambitieux d'association et de commerce avec l'UE en novembre, les nouvelles récentes telles que la suppression récente des mandats de deux députés de l'opposition, ne sont pas la voie à suivre, ont estimé les députés lors du débat, mercredi, avec le commissaire Štefan Füle, représentant la responsable de la politique étrangère de l'UE.


Les développements récents relèvent d'"anciens mécanismes soviétiques toujours d'actualité" et aussi d'un manque de volonté de résoudre les problèmes systémiques de la démocratie et de la justice, ont estimé les députés. En même temps, ils ont également critiqué la réponse non constructive de l'opposition, qui a bloqué le travail du Parlement ukrainien.

Les députés ont réitéré les exigences claires définies par le Conseil des affaires étrangères de l'UE, que l'Ukraine devait respecter en mai, en tant que condition préalable à la signature de l'accord d'association et de l'accord de libre échange approfondi et complet avec l'UE.


Il ne sera pas possible de signer ces accords, qui seraient les plus avancés que l'UE n'ait jamais négociés avec un pays tiers, sauf si l'affaire Timochenko et d'autres "questions sélectives de justice" sont abordées dans les prochains mois, ont -ils insisté.


Plus optimistes, des députés ont confirmé qu'ils avaient entendu le message sur l'intégration européenne adressé par la résolution du Parlement d'Ukraine, qui a été largement soutenue par la société civile.  


Des députés ont cité les aspirations pro-européennes des jeunes Ukrainiens et estimé que l'UE devrait garder sa porte ouverte à l'Ukraine, indépendamment de son Président et de son gouvernement.


Certains députés ont également estimé que l'UE doit se montrer plus patiente et suggéré que les accords devant être signés pourraient effectivement servir d'outils de "rétablissement du pays".




Vous pouvez revoir le débat via la vidéo à la demande (lien à droite)

REF. : 20130312IPR06456
Mis à jour le: ( 15-03-2013 - 10:53)
 
 
Contact
 
 
  • Agnese KRIVADE
  • Telephone number(+32) 2 28 43562 (BXL)
  • Telephone number(+33) 3 881 74794 (STR)
  • Mobile number(+32) 498 98 39 83
 
 
  • Fabienne GUTMANN-VORMUS

  • Unité de Presse
  • Telephone number(+32) 2 28 40650 (BXL)
  • Telephone number(+33) 3 881 72649 (STR)
  • Mobile number(+32) 498 98 33 29