Accès direct à la navigation principale (appuyer sur "Entrée")
Accès aux contenus de la page (appuyer sur "Entrée")
Accès direct aux autres sites (appuyer sur "Entrée")

Des mesures dissuasives contre la Syrie ne doivent pas être exclues, affirment les députés

Session plénière Communiqué de presse - Relations extérieures12-09-2013 - 12:45
 
© BELGA/AFP/V.BREINER   © BELGA/AFP/V.BREINER

L'utilisation d'armes chimiques en Syrie est un crime de guerre et un crime contre l'humanité qui appelle une réaction claire, forte, ciblée et commune, sans exclure d'éventuelles mesures de dissuasion, souligne une résolution du Parlement adoptée ce jeudi. L'UE devrait promouvoir un processus visant à mettre fin à la violence à l'échelle de la région et augmenter l'aide aux réfugiés syrien, ajoutent les députés.



Le Parlement condamne fortement le massacre de civils par arme chimique du 21 août 2013, dans la périphérie de Damas et appelle à des mesures urgentes pour éviter tout autre recours à l'arme chimique en Syrie ou ailleurs.

Le Conseil de sécurité doit obtenir dès que possible le rapport de l'équipe d'inspection, affirment les députés, qui soutiennent par ailleurs la proposition de mise à disposition, auprès de la communauté internationale, de l'arsenal d'armes chimiques syrien pour une destruction dans les meilleurs délais.

Les Nations-Unies doivent agir

L'ultimatum de la communauté internationale doit être accompagné d'une résolution contraignante du Conseil de sécurité des Nations-Unies, qui en cas de non-respect pourra être imposée sur la base de tous les instruments prévus dans la Charte des Nations-Unies, soulignent les députés.

La Russie et la Chine doivent faire face à leurs responsabilités en tant que membres permanents du Conseil de sécurité afin de parvenir à une position commune et une solution diplomatique à la crise syrienne. En cas d'impasse du Conseil de sécurité, l'Assemblée générale des Nations-Unies devrait se saisir de la question, ajoute le texte.

Une solution durable à la crise actuelle en Syrie ne peut être trouvée que dans le cadre d'un processus politique soutenu par la communauté internationale, affirment les députés. Ils demandent au Président Bachar el-Assad et à son régime d'abandonner le pouvoir.

Accéler l'aide aux réfugiés

L'UE doit faire face à ses responsabilités et accroître l'aide aux réfugiés syriens, estiment les députés, appelant toutes les parties au conflit à faciliter la fourniture d'aide et d'assistance humanitaire.

La résolution a été adoptée à mains levées.


Procédure: résolution non législative

REF. : 20130906IPR18834
Mis à jour le: ( 17-09-2013 - 13:42)
 
 
Contact
 
 
  • Nora CHAAL

  • Unité Presse
  • Telephone number(+32) 2 28 32269 (BXL)
  • Telephone number(+33) 3 881 78290 (STR)
  • Mobile number(+32) 498 98 34 02