Accès direct à la navigation principale (appuyer sur "Entrée")
Accès aux contenus de la page (appuyer sur "Entrée")
Accès direct aux autres sites (appuyer sur "Entrée")

Le Parlement demande des règles plus strictes pour sauver le stock d'anguilles européennes

Session plénière Communiqué de presse - Pêche11-09-2013 - 13:30
 
©Belga/MAXPPP/G.Bonnefont   ©Belga/MAXPPP/G.Bonnefont

Une nouvelle législation est indispensable pour sauver le stock d'anguilles européennes qui, selon les rapports des scientifiques, a diminué de plus de 95% ces trente dernières années, affirme le Parlement dans une résolution votée ce mercredi. Les députés demandent à la Commission de présenter un projet législatif d'ici mars 2014, notamment des sanctions contre les États membres qui mettent du temps pour fournir les informations nécessaires afin d'évaluer le stock.



"Les anguilles sont fortement menacées et les États membres prennent peu de mesures pour les sauver. C'est pourquoi le Parlement européen appelle la Commission à présenter une nouvelle proposition législative visant à reconstituer le stock d'anguilles européennes. Le nouveau projet doit combler les lacunes de la législation existante qui ont permis une surpêche permanente et le commerce non-durable des anguilles", a déclaré le rapporteur Isabella Lövin (Verts/ALE, SE).

Les députés demandent à la Commission européenne d'évaluer les mesures actuelles de repeuplement d'ici le 31 décembre 2013, et de déterminer en particulier dans quelle mesure elles contribuent réellement à la reconstitution du stock d'anguilles. Le repeuplement, un élément clé des plans nationaux de gestion d'anguilles, implique le transfert d'anguilles d'une autre source vers des populations existantes. Les résultats de cette évaluation doivent contribuer à la nouvelle proposition législative de la Commission, qui doit viser, "avec une probabilité élevée", à reconstituer le stock d'anguilles européennes, selon le texte mis aux voix.

Par ailleurs, le Parlement a également voté pour contraindre les États membres à faire des rapports plus fréquents sur l'impact des mesures de gestion du stock d'anguilles: une fois tous les deux ans au lieu d'une fois tous les six ans. Les États membres qui ne respectent pas les conditions de rapport et d'évaluation seront obligés de réduire de moitié leur effort de pêche en ce qui concerne les anguilles.

Le déclin des anguilles européennes est probablement dû, entre autres, à la surpêche, à la pollution, aux obstacles aux migrations de ces poissons vers les rivières ou même aux courants changeants des océans, étant donné que les anguilles migrent des océans vers les rivières et inversement. Jusqu'à présent, les tentatives de reproduction d'anguilles en captivité n'ont pas donné de résultats d'un point de vue commercial.

Le texte a été adopté par 427 voix pour, 249 voix contre, et 25 abstentions.

Procédure: codécision (procédure législative ordinaire), première lecture

REF. : 20130906IPR18862
 
 
Contact
 
 
  • Nora CHAAL

  • Unité Presse
  • Telephone number(+32) 2 28 32269 (BXL)
  • Telephone number(+33) 3 881 78290 (STR)
  • Mobile number(+32) 498 98 34 02