Accès direct à la navigation principale (appuyer sur "Entrée")
Accès aux contenus de la page (appuyer sur "Entrée")
Accès direct aux autres sites (appuyer sur "Entrée")

Chômage des jeunes: garantir la qualité des stages

Session plénière Communiqué de presse - Politique de l'emploi11-09-2013 - 13:43
 
©Belga/AFP/M.Gambarini   ©Belga/AFP/M.Gambarini

Pour lutter contre le chômage des jeunes, l'UE ne peut pas se contenter de la seule garantie jeunesse, estiment les députés. Ils appellent à des mesures stimulant, entre autre, la mobilité des jeunes et à la mise en place d'un cadre européen pour assurer la qualité des stages et des apprentissages dans deux résolutions distinctes approuvées ce mercredi.


"Au delà de la garantie jeunesse, la lutte contre le chômage des jeunes doit s'appuyer sur une stratégie d'ensemble comprenant des mesures telles que le soutien aux PME, à l'entreprenariat parmi les jeunes ou encore la lutte contre l'échec scolaire", a déclaré le rapporteur Joanna Katarzyna Skrydlewska (PPE, PL), lors du débat précédant le vote sur une résolution de la commission de l'emploi.

La garantie jeunesse, visant à garantir un emploi, une formation ou un stage après une période de chômage de quatre mois, ne devrait pas être limitée aux jeunes de moins de 25 ans mais s'étendre également aux jeunes diplômés de moins de 30 ans, ajoutent les députés.

Durant le débat, les députés ont aussi mis l'accent sur la nécessité de mieux adapter les systèmes d'enseignements nationaux aux besoins du marché du travail. Ils insistent sur une meilleure reconnaissance des compétences et aptitudes acquises en dehors de l'enseignement formel, via des stages, du bénévolat, ou du travail social.

Assurer la qualité des stages et contrats d'apprentissage

Dans une résolution, les députés demandent aux Etats membres d'éliminer toutes les barrières aux stages transfrontaliers pour les jeunes Européens. L'UE devrait davantage financer des initiatives qui multiplient les contrats d'apprentissage de bonne qualité et favorisent la mobilité et l'employabilité des jeunes.

Contrer l'exploitation des stagiaires

Afin d'empêcher l'exploitation des jeunes stagiaires, les députés appellent également à la mise en place d'un cadre européen pour la qualité des apprentissages et des stages, incluant des critères en matière de rémunération, de conditions de travail et de normes de santé et de sécurité.

Résultats des votes:

La résolution de la commission de la culture a été adoptée par 612 voix pour, 55 contre et 19 abstentions.

La résolution de la commission de l'emploi et des affaires sociales a été adoptée par 517 voix pour, 77 contre et 86 abstentions.


Procédure: résolutions non législatives

REF. : 20130906IPR18864
 
 
Contact