Accès direct à la navigation principale (appuyer sur "Entrée")
Accès aux contenus de la page (appuyer sur "Entrée")
Accès direct aux autres sites (appuyer sur "Entrée")

La Russie doit respecter le droit des pays de l'est de nouer des liens avec l'UE

Session plénière Communiqué de presse - Relations extérieures12-09-2013 - 12:58
 

La Russie doit respecter le droit des voisins de l'est de l'UE de négocier des accords d'association avec l'Union, ont affirmé les députés dans une résolution ce jeudi. Elle doit s'abstenir d'exercer des pressions comme les récentes sanctions commerciales à l'encontre de l'Ukraine et la Moldavie, et les menaces envers l'Arménie, afin de les dissuader de signer ou parapher des accords avec l'UE, lors du prochain sommet du partenariat oriental qui se tiendra en novembre à Vilnius, ajoute le texte.


Les députés déplorent les pressions inacceptables exercées par la Russie sur les pays du partenariat oriental à l'approche du sommet de Vilnius.

Ils demandent à la Russie de respecter la souveraineté des États indépendants et de ne pas intervenir dans leurs affaires intérieures, comme l'exige le droit international. Les pays du partenariat oriental ont le droit de "nouer des relations avec des partenaires de leur choix", ajoutent-ils.

La résolution rejette fermement l'idée que les relations de l'Union et de la Russie avec les pays du partenariat oriental puissent être traitées comme un "jeu à somme nulle". Au lieu d'utiliser les conflits gelés dans ses intérêts géopolitiques et économiques, la Russie devrait contribuer de manière constructive à la stabilité économique et politique de la région, selon le texte.

Par ailleurs, les députés encouragent les pays du partenariat oriental à poursuivre les préparations du sommet de Vilnius et à "ne pas céder aux pressions qui sont exercées sur eux" par la Russie.

Ils réaffirment leur ferme soutien au paraphe ou à la signature des accords lors du sommet de Vilnius avec les pays du partenariat oriental "qui sont prêts et disposés à le faire".

Des mesures européennes sont nécessaires

L'UE doit assumer la responsabilité qui lui incombe de défendre les pays du partenariat oriental exposés à des pressions "ouvertes, alarmantes et de plus en plus fortes" de la part de la Russie, affirment les députés.

Ils demandent à la Commission et au Conseil de présenter des "mesures concrètes et efficaces" afin de soutenir les pays partenaires dans leurs aspirations et choix européens.

Contexte

L'Ukraine, l'Arménie, la Géorgie et la Moldavie envisagent de signer ou de parapher des accords d'association ou commerciaux avec l'UE lors du sommet du partenariat oriental de Vilnius en novembre.

Cependant, la Russie a récemment bloqué les importations d'un important producteur de confiseries ukrainien et a interdit les importations de vin et de spiritueux en provenance de la Moldavie - des sanctions commerciales qui, selon les députés, servent uniquement de "couverture à des pressions politiques flagrantes".

L'Arménie a annoncé qu'elle rejoindrait l'union douanière russe, incompatible à un accord de libre-échange avec l'Union européenne. Les députés estiment que cette annonce est due aux menaces à la sécurité de la part de la Russie.


Procédure: résolution non législative

REF. : 20130906IPR18866
 
 
Contacts
 
 
  • Nora CHAAL
  • Unité Presse
  • Telephone number(+32) 2 28 32269 (BXL)
  • Telephone number(+33) 3 881 78290 (STR)
  • Mobile number(+32) 498 98 34 02