Accès direct à la navigation principale (appuyer sur "Entrée")
Accès aux contenus de la page (appuyer sur "Entrée")
Accès direct aux autres sites (appuyer sur "Entrée")

ERASMUS+

Culture / Education / Jeunesse / Sport15-11-2013 - 16:26 (European Parliament's Elections)
 

Erasmus+ est le nouveau programme cadre européen dans le domaine de l'éducation, de la formation, de la jeunesse et du sport pour la période 2014-2020. Il fusionne l'ensemble des programmes existants en matière d'éducation et de formation, ainsi que le programme "Jeunesse en action", et, pour la première fois, il ajoute le sport dans un programme européen.


Ce programme unique simplifié devrait garantir une gestion plus transparente et plus facile, un accès plus rapide au financement ainsi qu'une réduction des coûts administratifs.


L'objectif est d'encourager la mobilité à des fins d'apprentissage en Europe, les échanges institutionnels, la coopération entre établissements d'enseignement, entreprises, organisations pour la jeunesse, autorités locales et régionales, et ONG, mais aussi de promouvoir les réformes politiques dans les trois domaines couverts par le nouveau programme.


Plus de quatre millions de jeunes pourraient bénéficier d'un financement pour étudier, se former, être bénévoles ou participer à des activités pour la jeunesse ou sportives dans un autre pays de l'UE, au titre du prochain programme septennal.


Les jeunes âgés de 13 à 30 ans pourront aller à l'étranger pour étudier à l'université, faire un stage ou un apprentissage, ou travailler comme assistant. Ils pourront également enseigner ou acquérir une expérience professionnelle dans un autre pays de l'UE.


Les animateurs d'associations jeunes ou d'autres travailleurs dans le domaine de la jeunesse pourront recevoir un financement pour des échanges, des formations ou des activités de création de réseaux. Les jeunes qui participent à des activités bénévoles, notamment le Service volontaire européen, seront également soutenus au titre d'Erasmus+.


De plus, les fonds seront disponibles pour les jeunes et les volontaires qui partent à l'étranger pour participer à des activités sportives, en particulier celles visant à renforcer l'inclusion sociale et à lutter contre le dopage, l'intolérance et la discrimination.

En savoir plus
REF. : 20131111BKG24354
Mis à jour le: ( 29-11-2013 - 14:08)
 
 

Un programme à trois piliers

Le nouveau programme inclut trois piliers principaux:


  • l'éducation et la formation;
  • la jeunesse; et
  • le sport.

Dans le domaine de l'éducation et de la formation, tous les programmes actuels garderont leur nom, étant donné que les citoyens et les bénéficiaires les identifient facilement:


  • Comenius pour les activités d'éducation scolaire;
  • Erasmus pour tous les types d'enseignement supérieur;
  • Erasmus Mundus pour toutes les activités d'enseignement supérieur au niveau international;
  • Leonardo da Vinci pour l'enseignement et la formation professionels; et
  • Grundtvig pour la formation des adultes.

Dans le domaine de la jeunesse, le nouveau programme "Jeunesse en action" soutiendra la mobilité des jeunes, les personnes actives dans le travail des jeunes ou les organisations pour la jeunesse, ainsi que les animateurs dans ce secteur. Le programme vise à aider les jeunes, notamment ceux qui ont moins l'opportunité d'aller à l'étranger, et à accroître l'inclusion sociale et la solidarité, en particulier via des programmes de mobilité individuelle.


Erasmus+ consacre, pour la première fois dans un programme européen, un chapitre complet au sport. Ce programme se concentrera sur le sport amateur et devrait lutter contre les menaces transfrontalières à l'intégrité du sport, telles que le dopage, le trucage de matchs et la violence, ainsi que contre toutes formes d'intolérance et de discrimination.


 
 

Budget

Le budget global du nouveau programme Erasmus+ s'élève à 14 774 524 000 euros pour la période 2014-2020. Il s'agit d'une augmentation d'environ 47% en comparaison avec l'ensemble des programmes actuels d'éducation, de formation et consacrés à la jeunesse pour la période 2007-2013. Des fonds supplémentaires pour les étudiants de l'enseignement supérieur qui se rendent en dehors de l'UE ou qui viennent de pays tiers seront disponibles au titre des Fonds européens suivants: l'instrument de coopération au développement (ICD), l'instrument européen de voisinage (IEV), l'instrument de partenariat pour la coopération avec les pays tiers, et l'instrument d'aide de préadhésion (IAP).


Les niveaux de dépenses annuels seront autorisés par le Parlement et le Conseil dans les limites du budget à long terme pour 2014-2020 (cadre financier pluriannuel).


Le montant total du programme sera distribué entre les différentes activités comme le montre le tableau suivant:


Enveloppe budgétaire pour la période 2014-2020 - 14 774 524 000 euros
77,5% du budget total consacré à l'éducation et la formation 43% (33,3% du budget total du programme) Enseignement supérieur
22% (17% du budget total du programme) Formation et enseignement professionnels
15% (11,6% du budget total du programme) Enseignement scolaire
5% (3,9% du budget total du programme) Enseignement pour adultes
Jeunesse 10% Volontariat et programmes d'échanges pour jeunes
Système de garanties des prêts 3,5% Garanties de prêts pour étudiants en Master
Jean Monnet 1,9% Instituts universitaires ou associations actives dans le domaine des études d'intégration européenne
Sport 1,8% (ou au moins 238 872 euros) Activités sportives
Autres dépenses 3,4% Subventions de fonctionnement aux agences nationales
1,9% Dépenses administratives

À l'avenir, les fonds à des fins de mobilité d'apprentissage seront alloués sur base de la population totale, du coût de la vie dans chaque État membre (plutôt que du nombre d'étudiants dans l'enseignement supérieur comme précédemment) et des distances entres les capitales des États membres.


Le Parlement européen souligne que les bourses attribuées au titre du nouveau programme devraient être adaptées en fonction du coût de la vie et des frais de séjour dans le pays de destination. Par ailleurs, les États membres devraient exempter les bourses de toute taxe et cotisation sociale.


Ces fonds seront gérés par l'agence nationale ou les agences désignées par chaque État membre comme responsables du programme Erasmus+.

 
 

Bénéficiaires

Le programme est ouvert aux jeunes âgés de 13 à 30 ans, qu'ils soient étudiants, stagiaires, apprentis, bénévoles, impliqués dans des activités pour la jeunesse, enseignants ou formateurs, dans une organisation ou une institution active dans les domaines de l'éducation, de la formation, de la jeunesse et du sport.


Erasmus+ continuera de se concentrer sur les besoins des jeunes et favorisera, dans l'ensemble de l'UE, les expériences d'apprentissage formelles et informelles dans tous les domaines.


Les écoles ou autres institutions d'enseignement ou de formation, les organisations pour la jeunesse, de bénévolat et les autres événements sportifs européens à but non lucratif seront également soutenus par Erasmus+.

 
 

Instrument de garantie des prêts

Les États membres disposent de leurs propres systèmes de garantie des prêts. Toutefois, ceux-ci s'appliquent généralement au niveau national. C'est pourquoi le mécanisme européen de garantie pour les prêts étudiants se concentrera sur le soutien des étudiants en master qui partent étudier à l'étranger. Il fournira des garanties partielles pour des prêts accordés au meilleur taux possible.


Ce nouvel outil visant à promouvoir la mobilité d'apprentissage pour les étudiants en master ne remplacera pas et n'entravera pas les systèmes de bourse actuels ou futurs qui soutiennent la mobilité des étudiants aux niveaux local, national ou européen.


Le mécanisme sera ouvert à tout étudiant résidant dans un pays participant et qui souhaite poursuivre ses études de master dans un autre pays participant. Les prêts seront octroyés sur une base non discriminatoire et aucune garantie parentale ou de tierce personne ne seront requis.


Le mécanisme soutiendra les prêts jusqu'à 12 000 euros pour un programme master d'un an et jusqu'à 18 000 euros pour un programme master de deux ans. Les étudiants pourront demander un prêt via une banque ou un autre organe financier participant au programme. Le prêt devrait être offert à l'étudiant aux conditions les plus favorables, par exemple:


  • un taux d'intérêt significativement plus bas que le taux du marché;
  • la possibilité de différer le paiement des intérêts pendant la période d'étude;
  • un délai de carence avant le début des remboursements, d'une durée minimale de 12 mois après la fin des études;
  • une clause permettant de suspendre les remboursements pendant une période minimale de douze mois sur la durée du prêt; et
  • aucune sanction pour un remboursement total ou partiel précoce.
 
 

Alliances de la connaissance et alliances sectorielles pour les compétences

Erasmus+ permet de nouveaux partenariats ou d'alliances de la connaissance, entre des instituts d'enseignement supérieur et des entreprises. L'objectif est d'accroître la créativité, l'innovation et l'entreprenariat en offrant des possibilités d'apprentissage intéressantes pour les étudiants dans un véritable environnement professionnel et en développant de nouvelles approches de cursus et pédagogiques.


Les alliances sectorielles pour les compétences ou les partenariats entre des organismes d'éducation et de formation et des entreprises, visent à promouvoir l'employabilité en créant de nouveaux cursus spécifiques aux secteurs et en développant des méthodes innovantes d'enseignement et de formation.


 
 

Gestion du programme au niveau national

Erasmus+ sera mis en œuvre par la Commission européenne au niveau de l'UE. Sur le plan national, chaque État membre a le droit de décider de l'agence (ou des agences, en fonction du droit national et des pratiques du pays) responsable de la gestion du programme.


 
 
 
Partager
 
 
Contacts