Accès direct à la navigation principale (appuyer sur "Entrée")
Accès aux contenus de la page (appuyer sur "Entrée")
Accès direct aux autres sites (appuyer sur "Entrée")

Copernicus: un accord avec le Conseil adopté en commission de l'industrie

ITRE Communiqué de presse - Recherche et innovation23-01-2014 - 14:42
 

La commission de l'industrie a approuvé Copernicus, le nouveau système européen d'observation de la terre, en adoptant un accord informel conclu avec le Conseil des ministres fin décembre. Copernicus remplacera le Système de surveillance mondiale pour l’environnement et la sécurité (GMES) et disposera d'un budget de 3,79 milliards d'euros pour 2014-2020. Les données du système serviront divers objectifs, comme la surveillance du changement climatique et la protection de la sécurité publique.


"La position de compromis permettra une plus grande participation des PME et créera un marché en aval qui génèrera de nouveaux emplois. Les citoyens bénéficieront des multiples applications de Copernicus, telles que le contrôle des données environnementales et la prévention des catastrophes naturelles ou provoquées par l'homme", a déclaré le rapporteur Vittorio Prodi (S&D, IT) ce jeudi.


"Lorsque la proposition de la Commission a été soumise en septembre dernier, personne n'aurait parié sur la conclusion si rapide d'un accord interinstitutionnel. Contre toute attente, et après de longues discussions avec le Conseil, le Parlement est parvenu à un compromis qui résout les deux questions principales, la gouvernance et la politique des données, tout en préservant les prérogatives légitimes du Parlement dans le cadre de la codécision", a ajouté M. Prodi.


Fournir des informations gratuites dans des domaines cruciaux


Copernicus doit garantir un accès à des informations complètes, utilisables et gratuites dans les domaines de la surveillance des terres, du milieu marin, du changement climatique, de la gestion des urgences et de la sécurité, a affirmé la commission parlementaire. Ces données seraient collectées à partir de divers satellites d'observation de la terre et d'une multitude de capteurs sur terre, en mer, ou dans les airs.


Les données de Copernicus sur la qualité de l'eau aideront par exemple les autorités publiques à promouvoir la protection des eaux de baignade, à détecter les populations de méduses et à prédire la prolifération d'algues.


Budget


Les députés ont voulu une répartition claire du budget de 3,79 milliards d'euros du programme pour 2014-2020 (aux prix de 2011) et encourager une approche à plus long terme en matière de services (au-delà du budget européen septennal).  


Prochaines étapes


L'accord final sera mis aux voix en plénière pendant la session de mars.


REF. : 20140121IPR33312
 
 
Contacts