Accès direct à la navigation principale (appuyer sur "Entrée")
Accès aux contenus de la page (appuyer sur "Entrée")
Accès direct aux autres sites (appuyer sur "Entrée")

Protection des données : Hustinx prévient que les entreprises devront s’adapter

Autres Article - Droits des citoyens / Droits fondamentaux28-01-2014 - 09:44 (European Parliament's Elections)
 
Photo de Peter Hustinx, Contrôleur européen de la protection des données   Peter Hustinx, Contrôleur européen de la protection des données

« Malheureusement, nous sommes habituées aux services en ligne gratuits, en échange desquels il est sous-entendu que l’utilisateur est transparent. Nous devons être plus critiques », a prévenu Peter Hustinx, le Contrôleur européen de la protection des données. Son travail est de garantir que les institutions européennes respectent le droit à la vie privée. Pour célébrer la Journée européenne de la protection des données, nous avons discuté avec lui des défis et de nos habitudes.


Monsieur Hustinx, comment voyez-vous la protection des données après les révélations d’Edward Snowden ? Les événements récents vont-ils apporter de réels changements dans la façon dont les gouvernements traitent nos données ?


L’histoire Snowden a permis d’attirer l’attention. Mais elle n’a pas uniquement révélé le vaste espionnage des agences de renseignement, mais aussi le côté sombre du monde digital qui comprend des objets que nous utilisons tous les jours : nos smartphones, tablettes, ordinateurs portables. C’est une découverte inquiétante, car elle nous concerne nous et la manière dont nous nous comportons.


Nous sommes actuellement impliqués dans une révision ambitieuse du cadre juridique, ce qui apportera un renforcement des droits, des obligations, de la surveillance et un champ d’application plus large qui inclura des grandes entreprises comme Apple, Facebook et Google. Ce sont des entreprises prospères, mais elles doivent s’adapter.


Le Parlement européen a fermement poussé pour plus de vie privée en ligne, mais jusqu’à présent il semble n’y avoir eu que peu de progrès. Comment voyez-vous l’avenir de la loi sur la protection des données ?


Les choses n’ont pas progressé aussi vite que nous le souhaitions. Le Conseil n’était pas prêt. Mais je pense que la présidence grecque actuelle fait de son mieux pour obtenir une conclusion d’ici le printemps, afin de permettre au trilogue de commencer.


Citation

Nous sommes habitués à utiliser beaucoup de services en ligne gratuits, en échange desquels il est sous-entendu que l’utilisateur est transparent. Nous devons être plus critiques.
Peter Hustinx, Contrôleur européen de la protection des données


Nous savons que les citoyens sont préoccupés par leur vie privée (Eurobaromètre). Y a-t-il eu un changement dans les mentalités ou pensez-vous que la question est encore trop bas dans notre liste de priorités ?

 

Je dirais le dernier. La plupart des citoyens sont préoccupés, mais pas au niveau de leurs actions quotidiennes. Ils sont sur Facebook, utilisent des gadgets, téléchargent des applications et sont inquiets. Mais c’est vous qui êtes responsables de vos paramètres. Malheureusement, nous sommes habitués à utiliser beaucoup de services en ligne gratuits, en échange desquels il est sous-entendu que l’utilisateur est transparent. Donc, soyez prudent avant d’accorder votre confiance, exercez vos droits, posez des questions. Nous devons être plus critiques.

REF. : 20140127STO33808
Mis à jour le: ( 07-02-2014 - 10:46)