Accès direct à la navigation principale (appuyer sur "Entrée")
Accès aux contenus de la page (appuyer sur "Entrée")
Accès direct aux autres sites (appuyer sur "Entrée")

Comment l’Union européenne peut-elle aider la République centrafricaine ?

Autres Article - Institutions / Délégations / Relations extérieures30-01-2014 - 11:43
 
Photo d'enfants africains attendant d'être vaccinés par des docteurs de MSF   Des enfants attendent d'être vaccinés devant une clinique de Médecins Sans Frontières ©BELGA/AFP/E.Feferberg

Avec plus de la moitié de sa population ayant besoin de l’aide humanitaire et 20% étant déplacés dans le pays, la République centrafricaine a du mal à restaurer la paix et la stabilité. Le pays a connu un coup d’État en mars 2013 et une escalade de la violence en décembre dernier. À quelques jours du débat au Parlement européen sur le rôle de l’Europe, nous avons demandé à Michael Gahler (PPE, DE) et Louis Michel (ADLE, BE) ce que l’Union européenne peut faire pour aider.


Le 20 janvier, les ministres européens des affaires étrangères ont approuvé une nouvelle mission militaire, qui comprend le déploiement de 500 soldats pour soutenir les forces françaises et de l’Union africaine déjà sur le terrain. L’Union européenne est également le plus grand donateur d’aide humanitaire à la République centrafricaine, avec un financement de plus de 76 millions d’euros en 2013.


Catherine Samba-Panza, la nouvelle présidente de transition de la République centrafricaine, a récemment demandé plus de soutien de l’Union européenne et des pays africains. Comment l’Union européenne peut-elle aider ?


Louis Michel, député libéral belge, chef de la délégation à l'Assemblée parlementaire paritaire ACP-UE et coprésident de l’Assemblée parlementaire paritaire ACP-UE


En tant que coprésident de l’Assemblée parlementaire paritaire ACP-UE (APP), je peux vous assurer que l’APP continue de surveiller de très près la situation. Le déploiement de troupes de l’Union européenne pour soutenir les forces de l’Union africaine montre le degré de coopération qui est essentiel pour répondre aux besoins immédiats du pays. Cependant, des ressources financières et humaines à plus long terme seront nécessaires pour établir et maintenir une solution durable au bénéfice des citoyens assiégés de la République centrafricaine et contribuer à la sécurité de la région dans son ensemble.


Michael Gahler, député démocrate-chrétien allemand et chef de la délégation pour les relations avec le Parlement panafricain


L’Union européenne peut être utile grâce à son « approche globale » qui signifie que nous serons en mesure de répondre adéquatement en de nombreuses circonstances : de l’aide humanitaire pour aider les personnes déplacées et affamées (via ECHO), à l’aide pour stabiliser le pays ou une partie définie de celui-ci via une mission de défense et de sécurité commune, puis par un programme de réforme du secteur de la sécurité à un stade ultérieur et par des projets de reconstruction et de développement, comprenant des programmes de démocratie et des missions d’observation des élections.


Suivez le débat en direct le mercredi 5 février, à partir de 15h via le lien à droite.

REF. : 20140129STO34107