Accès direct à la navigation principale (appuyer sur "Entrée")
Accès aux contenus de la page (appuyer sur "Entrée")
Accès direct aux autres sites (appuyer sur "Entrée")

L'UE doit aider l'Ukraine par un soutien financier et par des sanctions ciblées

Session plénière Communiqué de presse - Relations extérieures27-02-2014 - 12:51
 
Les forces politiques en Ukraine doivent établir un dialogue pour maintenir l'intégrité territoriale du pays, lutter contre la corruption et organiser des élections libres et équitables.   Les forces politiques en Ukraine doivent établir un dialogue pour maintenir l'intégrité territoriale du pays, lutter contre la corruption et organiser des élections libres et équitables. ©BELGA/AFP/L.Gouliamaki

L'Union européenne doit aider l'Ukraine par un soutien financier urgent tout en appliquant des sanctions ciblées à l'encontre des responsables des violences dans le pays, ont affirmé les députés dans une résolution adoptée ce jeudi à main levée. Les principaux défis de l'Ukraine sont d'établir un dialogue constructif entre les forces politiques, de maintenir l'intégrité territoriale du pays, de lutter contre la corruption, et d'organiser des élections libres et équitables.



Afin d'aider l'Ukraine à faire face à l'aggravation de sa situation économique et à ses difficultés en termes de balance de paiements, l'Union européenne et les organisations financières internationales devraient offrir une aide financière à court terme complétée par un paquet à long terme, dans le but de soutenir les réformes nécessaires, affirment les députés. Ils appellent l'UE à organiser une conférence internationale des donateurs pour lever des fonds.


Maintenir les sanctions


L'Union européenne doit imposer un gel des avoirs et une interdiction de voyage contre les personnes responsables de violences en Ukraine, comme convenu par les États membres le 20 février, selon la résolution. Les députés demandent également aux pays de l'UE de faire cesser l'afflux d'argent détourné en provenance d'Ukraine.


Les personnes qui ont abusé de leurs pouvoirs et qui sont responsables de crimes contre les citoyens ukrainiens devraient être jugées de manière indépendante, affirme le texte. Un organisme international indépendant devrait enquêter sur les violations des droits de l'homme, ajoute la résolution.


Perspectives européennes de l'Ukraine


La résolution rappelle que l'UE est disposée à signer un accord d'association et un accord commercial avec l'Ukraine, dès que la crise politique sera résolue. Cependant, un partenariat "ne constitue pas l'objectif final de la coopération UE-Ukraine", précise le texte.


Les députés soulignent que le traité de l'UE autorise tout pays européen, y compris l'Ukraine, à introduire une demande d'adhésion à l'Union, tant qu'il adhère à la démocratie, qu'il respecte les libertés fondamentales, ainsi que les droits de l'homme et des minorités, et qu'il garantit l'état de droit.


Lutter contre la corruption mais éviter une chasse aux sorcières


L'UE devrait également aider le futur gouvernement ukrainien à lutter contre la "corruption endémique" qui entrave le développement du pays, affirment les députés.


Par ailleurs, la résolution invite instamment toutes les parties à ne pas adopter un "esprit revanchard" mais à s'engager dans un dialogue politique inclusif pour trouver des compromis et éviter les "représailles extrajudiciaires".


Les nouveaux dirigeants de l'Ukraine devraient prendre leurs distances vis-à-vis des extrémistes et éviter la provocation qui pourrait alimenter les "tendances séparatistes", avertissent les parlementaires. Ils ajoutent que ces dirigeants devraient respecter les droits des minorités dans le pays, notamment le droit d'utiliser le russe et d'autres langues minoritaires. De plus, les députés condamnent les attaques contre le siège du parti communiste d'Ukraine.


Des élections libres et équitables


Les députés soulignent que les élections présidentielles du 25 mai doivent être libres et équitables. Ils appellent le parlement ukrainien (la Verkhovna Rada) à adopter la législation électorale nécessaire, y compris une nouvelle loi sur le financement des partis politiques. L'Ukraine devrait également organiser des élections législatives avant la fin de l'année, ajoute le texte.


La Russie doit respecter les frontières ukrainiennes


Les parlementaires rappellent que la Russie s'est engagée à respecter l'intégrité territoriale de l'Ukraine dans le mémorandum de Budapest signé avec les États-Unis et le Royaume-Uni en 1994. Dans ce mémorandum, la Russie s'est également engagée à s'abstenir d'exercer des pressions économiques sur l'Ukraine dans le but de subordonner à ses propres intérêts.

 

Les forces politiques en Ukraine doivent établir un dialogue pour maintenir l'intégrité territoriale du pays, lutter contre la corruption et organiser des élections libres et équitables.


Procédure: résolution non législative

 

REF. : 20140221IPR36637
Mis à jour le: ( 27-02-2014 - 12:52)
 
 
Contacts
 
 
  • Nora CHAAL
  • Unité Presse
  • Telephone number(+32) 2 28 32269 (BXL)
  • Telephone number(+33) 3 881 78290 (STR)
  • Mobile number(+32) 498 98 34 02