Accès direct à la navigation principale (appuyer sur "Entrée")
Accès aux contenus de la page (appuyer sur "Entrée")
Accès direct aux autres sites (appuyer sur "Entrée")

Zalba: "les consommateurs économiseront des millions voire des milliards d’euros"

Autres Article - Affaires économiques et monétaires03-04-2014 - 10:17
 
Photo du député Pablo Zalba   Pablo Zalba, député démocrate-chrétien espagnol

Le Parlement européen se prépare à voter en session plénière de nouvelles règles sur les frais d’interchange pour les transactions par carte de paiement. Les frais facturés par les banques pour le traitement des paiements des consommateurs devraient être limités dans l’Union européenne à 0,3% de la valeur de la transaction si une carte de crédit est utilisée et à 0,07€ s’il s’agit d’une carte de débit. Pablo Zalba, député démocrate-chrétien espagnol et rapporteur sur le sujet, nous explique.


Monsieur Zalba, comment les consommateurs bénéficieront-ils des propositions que le Parlement européen s’apprête à voter jeudi ?

 

Les consommateurs en bénéficieront de deux façons principales : nous allons imposer une limite aux taux de change afin de faire économiser des millions voire des milliards d’euros ; et nous allons introduire plus de transparence sur les tarifs. Un avantage supplémentaire de cette proposition est qu’elle aidera à combattre la fraude car si l’utilisation des cartes de paiement est renforcée, la fraude devient plus difficile.


Les institutions financières gonflent-elles les frais de change pour les consommateurs comme le font les opérateurs téléphoniques avec les frais d’itinérance lors de l’utilisation d’un téléphone portable à l’étranger ?

 

Je ne dirais pas si les taux sont gonflés ou pas. La vérité est qu’il s’agit d’un marché qui, jusqu’à présent, n’a pas eu beaucoup de concurrence et nous savons ce qui se passe dans ces cas-là. Ce que je peux dire, c’est qu’une fois que ce projet de loi entrera en vigueur, les citoyens paieront moins. Et comme l’utilisation des cartes de paiement augmentera, les institutions financières pourront augmenter leurs revenus.


Quels pays européens ont les taux de change les moins cher et les plus chers ?

 

Les consommateurs de l’Est sont ceux qui paient des taux les plus élevés en raison de la pénétration plus faible des cartes de paiement. Les pays nordiques et néerlandais paient des taux plus bas.

REF. : 20140402STO41722