Accès direct à la navigation principale (appuyer sur "Entrée")
Accès aux contenus de la page (appuyer sur "Entrée")
Accès direct aux autres sites (appuyer sur "Entrée")

Émissions de l’aviation : « le meilleur compromis possible »

Autres Article - Transports03-04-2014 - 18:47
 
Photo du député allemand Peter Liese   Peter Liese, député démocrate-chrétien allemand

Les efforts visant à rendre l’aviation plus verte continuent de susciter la controverse. Le système d’échange d’émission (ETS) lancé par l’Union européenne afin d’encourager les compagnies aériennes à devenir plus durables a rencontré beaucoup de résistance des pays tiers. Les députés ont approuvé le 3 avril un accord informel avec le Conseil selon lequel le système ETS couvrira les vols au sein de l’UE jusqu’à 2017. Peter Liese, député démocrate-chrétien allemand, nous en dit plus.


Monsieur Liese, comment vous sentez-vous suite à l’adoption de l’accord ?

 

Je pense que c’est la meilleure option compte tenu des circonstances, mais je respecte aussi les collègues de la commission de l’environnement qui ont rejeté le compromis car il n’est pas la solution idéale.


C’est un compromis, et je pense qu’il est le meilleur compromis possible, mais je ne suis pas satisfait des développements des sept dernières années. Je pense que notre système d’échange d’émission (ETS) a des raisons d’être totalement légitimes, mais que nous n’avons malheureusement pas réussi à convaincre les pays tiers. J’espère vraiment que cela va changer durant les deux-trois prochaines années.


Quelle différence fera l’accord ?

 

Il prolongera le système ETS et c’est la chose la plus importante. Les vols intérieurs européens seront couverts, peu importe qu’il s’agisse de British Airways ou d’Air China. Toutes les compagnies aériennes sont couvertes pour les mêmes routes.


Nous avons un message fort pour le monde entier. Soit nous obtenons un accord mondial en 2016 soit le système ETS européen retrouvera toute son étendue en 2017.

REF. : 20140402STO41765