Partager cette page : 

Le lauréat du Prix LUX 2011 est le film réalisé par Robert Guédiguian "Les neiges du Kilimandjaro". Le Président Jerzy Buzek a remis aujourd’hui le prix au producteur français du film lors d’une cérémonie solennelle dans l’hémicycle du Parlement européen à Strasbourg. Le film est à la fois un questionnement sur les injustices, un plaidoyer pour la tolérance et la bonté ainsi qu’une remise en cause des combats politiques et syndicaux.

Attenberg d’Athina Rachel Tsangari (Grèce) et Play de Ruben Östlund (Suède, France-Danemark) étaient en compétition aux côtés des Neiges du Kilimandjaro.


En remettant le Prix LUX 2011, le Président Buzek a déclaré : "Le Prix du Parlement européen pour le cinéma - Prix LUX - vient nous rappeler que ce qui nous unit est plus fort que ce qui nous divise. Il nous montre que les valeurs, les libertés et même les autocritiques que nous partageons valent la peine d'être défendues. Il nous rappelle également que les films européens n'ont rien à envier aux productions non européennes".


Lors de la cérémonie, le producteur du film, Marc Bordure, a rapporté les mots suivants de Robert Guédiguian : "Les valeurs de l’Europe sont, pour moi, liées à l’idée de la République − cette République que Jean Jaurès, sous les auspices duquel mon film se place, appelait "République sociale": liberté, égalité et fraternité sont les qualités que l'Europe se doit aussi de défendre [...] S'il vous plaît, n’abandonnez pas les pauvres gens de Victor Hugo, autre figure tutélaire du film et de l'Europe, dans les "eaux glacées du calcul égoïste'".


Le Prix LUX est attribué chaque année par le Parlement européen à des films qui illustrent ou questionnent les valeurs fondamentales de l'identité européenne, explorent la diversité culturelle de l'Europe ou proposent des points de vue sur le processus même de construction de l'Europe.


Le film gagnant bénéficiera d'un financement du Parlement européen, d'une valeur de 90.000 euros environ, pour le sous-titrage dans les 23 langues officielles de Union européenne, y compris l'adaptation de la version originale pour les personnes souffrant d’un handicap visuel ou auditif, et pour la fourniture dans chaque Etat membre de l'Union européenne d’une copie numérique ou 35 mm.


Depuis sa création en 2007 ont remporté le Prix LUX Auf der anderen Seite de Fatih Akin (2007), Le silence de Lorna de Jean-Pierre et Luc Dardenne (2008), Welcome de Philippe Lioret (2009) et Die Fremde de Feo Aladag.


Le soutien du Parlement européen en faveur du cinéma européen passe aussi par une législation spécifique qui favorise la diversité et l’accès aux œuvres cinématographiques. Les députés viennent dans cette perspective de voter aujourd’hui le rapport d’initiative de Piotr Borys intitulé Le cinéma à l’ère numérique. Les députés européens demandent des instruments et un financement adéquats aux fins de soutenir la production et la distribution, notamment les petites salles indépendantes, lors du passage au format numérique.


Un communiqué de presse sur ce rapport sera disponible en accédant le lien ci-dessous.