Partager cette page: 

Le registre de transparence de l'UE a célébré son premier anniversaire le 23 juin avec 5150 groupes d'intérêts enregistrés par le Parlement européen ou la Commission européenne, la possibilité que le Conseil les rejoigne et une consultation publique en vue de recueillir les commentaires des utilisateurs.

Le Parlement européen a renforcé et simplifié ses procédures d'accréditation des représentants d'intérêts, qui sont désormais directement accessibles via le site web du registre de transparence.


Rainer Wieland, vice-président du Parlement européen, spécialement responsable des questions de transparence, a déclaré: "Ce registre en tant qu'outil d'information, plus il sera utilisé et alimenté, plus il deviendra efficace. Je voudrais donc encourager tous ceux qui sont engagés dans la représentation des intérêts au niveau de l'UE à souscrire à ce "pacte de transparence" et encourager tous les membres de cette Assemblée à s'y référer pour la mise à jour des informations".


Le Conseil "observe" actuellement les opérations du registre, en vue d'un engagement futur à rejoindre le Parlement européen et la Commission européenne dans ce registre commun. Le Parlement espère qu'il va devenir membre à part entière dès que possible.


L'inscription au registre de transparence est volontaire. Toutefois, il est obligatoire de s'inscrire pour avoir accès au Parlement européen. Les personnes qui ont suivi le processus d'inscription, conformément aux indications du site web du registre de transparence, bénéficieront de droits d'accès au Parlement européen pour une période maximum de 12 mois.


Une consultation publique sur le fonctionnement du registre est ouverte jusqu’au 31 août 2012 sur le site de la Commission "Votre point de vue sur l'Europe".