Partager cette page: 

Les députés ont salué "les progrès significatifs dans le processus électoral" lors des élections législatives lundi en Géorgie, tout en soulignant que "quelques manquements" subsistaient encore.

"Les progrès ont été visibles dans le domaine des libertés, en particulier, permettant la participation de citoyens très actifs et dynamiques ainsi qu'une campagne avec de la concurrence, même si elle a été polarisée", a déclaré, à Tbilissi ce mardi, Milan Cabrnoch (ECR, CZ), chef de la délégation de 8 députés, envoyée en mission d'observation internationale des élections en Géorgie.


"Je ne pourrai souligner davantage le caractère important et crucial de ces élections en termes de développement démocratique continu en Géorgie. Une fois publiées, nos conclusions préliminaires d'aujourd'hui ainsi que les recommandations finales de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe / Bureau des institutions démocratiques et des droits de l'home (OSCE/BIDDH), devront être considérées comme l'objectif à atteindre en vue des prochaines élections présidentielles", a-t-il ajouté.


"La Géorgie est un partenaire important de l'UE", a poursuivi M. Cabrnoch. "Nous avons toujours été et sommes encore un partisan déterminé de la promotion de la démocratie et des réformes en Géorgie. Et ceci sera possible si les personnes élues exercent, de manière responsable, que ce soit au pouvoir ou dans les partis de l'opposition, leur privilège démocratique, et continuent d'avancer sur la voie des réformes, au bénéfice des citoyens géorgiens".


Les autres membres de la délégation du Parlement en mission d'observation internationale des élections en Géorgie, du 29 septembre au 2 octobre, sont Krzystof Lisek (PPE, PL), Elena Băsescu (PPE, RO), Arnaud Danjean (PPE, FR), Edit Herczog (S&D, HU), Norica Nicolai (ADLE, RO), Indrek Tarand (Verts/ALE, EE) et Juozas Imbrasas (EFD, LT). Ils ont observé les élections et le dépouillement des votes à Tbilissi, la capitale géorgienne, et aux alentours.