Partager cette page : 
©Belga/AFP/A.Altan        
©Belga/AFP/A.Altan 

Les députés ont exprimé leur profonde inquiétude face au recours à la force, disproportionné et excessif, par la police turque en réponse aux manifestations pacifiques et légitimes du parc Gezi d'Istanbul. Dans une résolution adoptée ce jeudi, ils mettent en garde contre l'adoption de mesures sévères à l'encontre de manifestants pacifiques et demandent au Premier ministre d'adopter une position d'unité et de conciliation.

Les responsables de violences policières doivent être traduits en justice, les manifestants pacifiques actuellement détenus immédiatement libérés et les victimes dédommagées, ont estimé les députés. Tout en accueillant favorablement la réponse modérée du Président Abdullah Gül et les excuses du Vice-premier ministre Bulent Arinc, ils déplorent le manque de volonté du gouvernement turc et de M. Erdogan de prendre des initiatives en faveur de la réconciliation, de présenter des excuses et de comprendre les réactions d'un segment de la population turque.


Société inclusive


Les manifestants perçoivent une absence de représentation des voix minoritaires et une partie de la population turque est mécontente face à la règlementation du mode de vie, soulignent les députés. Dans une société inclusive et une démocratie pluraliste, il incombe à la majorité d'inclure l'opposition et la société civile dans le processus décisionnel, ont-ils ajouté.


La tenue de manifestations pacifiques et légitimes atteste du dynamisme de la société civile turque mais le pays doit davantage améliorer ses institutions démocratiques, l'état de droit et le respect des libertés fondamentales, affirme le Parlement.


Liberté d'expression et des médias


Les députés ont également exprimé leur inquiétude face à la détérioration de la liberté de presse, dont certains actes de censure et d'auto-censure de plus en plus pratiqués par les médias turcs. Les principaux médias turcs ont été silencieux sur les manifestations et des utilisateurs de Twitter ont été arrêtés. Le Parlement souligne l'importance d'une presse indépendante, indispensable à une société démocratique et le rôle du pouvoir judiciaire pour améliorer la liberté de la presse, citant le grand nombre de journalistes en détention ou en procès.


Procédure: résolution non législative