Partager cette page: 

Le Parlement a adopté, ce mercredi, un accord sur six fonds de la politique étrangère, dont le montant s'élève à plus de 51 milliards d'euros pour 2014-2020. Ces fonds couvrent l'instrument d'aide de préadhésion, l'aide aux pays voisins et aux partenaires de l'UE, et les mesures pour le maintien de la paix, la démocratie, et les droits de l'homme. Grâce au Parlement, les dépenses de la politique étrangère européenne seront plus efficaces et leur contrôle démocratique sera renforcé.

 

Règles communes de mise en œuvre

 

"Nous ne voulons pas de micro-gestion de l'aide extérieure de l'UE mais garantir la légitimité et la responsabilité démocratiques des mesures européennes. Nous devons contrôler les décisions importantes. Une révision à mi-parcours des objectifs stratégiques permettra au prochain Parlement d'avoir son mot à dire sur les priorités en la matière. Nous avons également veillé à ce que les actions de l'UE soient plus visibles et mieux coordonnées, et qu'elles se concentrent davantage sur les droits de l'homme, la démocratie et la société civile", a affirmé le rapporteur sur les règles communes de mise en œuvre, Elmar BROK (PPE, DE).


Instrument d’aide de préadhésion (IAP II)

 

"L'instrument d'aide de préadhésion régira le financement de notre politique d'élargissement dans les Balkans occidentaux et en Turquie. Son montant s'élève à plus de 11 millions d'euros. Grâce à l'IAP, l'aide de l'UE sera plus flexible, mieux ciblée et davantage liée aux progrès accomplis en matière de réformes. Elle se concentrera également sur l'état de droit et les droits fondamentaux. Parallèlement, cet instrument renforcera le contrôle et l'influence du Parlement sur les priorités du fonds", a déclaré le rapporteur sur l'instrument d'aide de préadhésion, Libor ROUČEK (S&D, CZ).


Instrument européen de voisinage (IEV)


"Grâce au nouvel instrument de voisinage, l'UE devrait pouvoir réagir plus rapidement à l'environnement changeant de son voisinage, tout en soutenant clairement les valeurs démocratiques et les droits de l'homme. Nous sommes prêts à aider davantage les pays qui réalisent des progrès en termes de réformes démocratiques, mais nous attendons également qu'ils respectent encore plus ces valeurs", a expliqué le rapporteur sur l'instrument européen de voisinage, Eduard KUKAN (PPE, SK).


Instrument de partenariat (IP)


"À l'heure de la mondialisation, il est essentiel que l'UE développe et renforce ses relations avec d'autres pays et régions afin de pouvoir relever les défis communs de manière efficace. Cela requiert des ressources adéquates. L'instrument de partenariat jouera sans aucun doute un rôle important", a commenté le rapporteur Antonio LÓPEZ-ISTÚRIZ WHITE (PPE, ES).


Instrument contribuant à la stabilité et à la paix (ISP)


"Nous sommes heureux que, malgré l'opposition des gouvernements de l'UE, le Parlement européen ait doublé le financement disponible pour 2014-2020 et soit ainsi parvenu à un budget de 200 millions d'euros pour la prévention des conflits. L'instrument contribuant à la stabilité et la paix sera plus efficace que son prédécesseur pour promouvoir les activités de maintien de la paix", a affirmé le rapporteur Reinhard BÜTIKOFER (Verts/ALE, DE).


Instrument européen pour la démocratie et les droits de l'homme (IEDDH)


"Renforcer les droits de l'homme et la démocratie est l'une de nos priorités", a affirmé le rapporteur Alexander Graf Lambsdorff (ADLE, DE). "Nous avons réussi à impliquer davantage le Parlement et à accroître le budget pour les droits de l'homme et la démocratie d'environ 20%. Nous avons également veillé à adapter le soutien aux défenseurs des droits de l'homme qui se trouvent en situation dangereuse. Je suis extrêmement satisfait du résultat", a-t-il ajouté.


Instrument de coopération au développement (ICD)


"Ces sept prochaines années, la politique de coopération de l'UE se concentrera sur le développement humain et durable. Toutes nos politiques adopteront une approche basée sur les droits de l'homme et cibleront les pays les plus pauvres. Selon ce nouveau règlement, le Parlement pourra davantage contrôler la mise en œuvre des politiques", a déclaré le rapporteur sur l'instrument de coopération au développement, Thijs BERMAN (S&D, NL).


Pour de plus amples détails sur les instruments de la politique étrangère et les réalisations du Parlement lors des négociations avec le Conseil et la Commission, voir la note d'information (lien à droite).


Résultats du vote:

Règles communes de mise en œuvre: 613 voix pour, 34 voix contre, 24 abstentions

Instrument d’aide de préadhésion (IAP II): 616 voix pour, 50 voix contre, 12 abstentions

Instrument européen de voisinage (IEV): 618 voix pour, 53 voix contre, 8 abstentions

Instrument de partenariat (IP): 621 voix pour, 34 voix contre, 23 abstentions

Instrument contribuant à la stabilité et à la paix (ISP): 621 voix pour, 46 voix contre, 8 abstentions

Instrument européen pour la démocratie et les droits de l'homme (IEDDH): 588 voix pour, 34 voix contre, 67 abstentions

Instrument de coopération au développement (ICD): 639 voix pour, 27 voix contre, 24 abstentions


Procédure: codécision, accord de première lecture