Partager cette page : 

L'année 2015, désignée Année européenne du développement avec pour slogan "Notre monde, notre avenir, notre dignité", proposé par les députés, est l'occasion de sensibiliser les citoyens à la contribution de l'UE dans la lutte contre la faim et l'éradication de la pauvreté dans le monde, ont affirmé les députés lors du 1er débat sur les activités de l'Année du développement. Selon eux, 2015 doit aussi servir à ancrer "la réflexion sur le développement" dans les institutions internationales.

"La toute première Année européenne consacrée aux actions extérieures de l'UE représentera une chance unique pour nouer le dialogue avec les citoyens sur la contribution de l'UE dans la lutte contre la faim et l'éradication de la pauvreté dans le monde", a expliqué la présidente de la commission du développement, Linda McAvan (S&D, UK), en ouvrant le débat.


"C'est la première fois que l'UE connaît une "Année du développement". De nombreux progrès structurels devront être réalisés pour ancrer les politiques de développement dans les institutions internationales et dans le cœur de nos citoyens", a déclaré Charles Goerens (ADLE, LU), président du groupe de coordination de la commission parlementaire pour l'Année européenne du développement. M. Goerens a fait part aux députés des propositions concernant la participation du Parlement aux activités de l'Année 2015.


Étant donné que le Parlement a joué un rôle clé pour désigner 2015 Année du développement et qu'il a proposé son slogan, il a le devoir de s'engager de manière active pour contribuer à atteindre les objectifs de cette année, selon les députés.


L'engagement actif du Parlement se fera, notamment, en travaillant avec les citoyens et les parlements nationaux, en participant à la cérémonie d'ouverture de l'Année européenne du développement à Riga (Lettonie) en janvier, en organisant des auditions parlementaires - comme une audition sur les objectifs du développement après 2015 en janvier et une audition sur l'avenir du financement du développement en février - ou en représentant l'UE à des réunions internationales de haut niveau consacrées au développement.


La Commission européenne propose les thèmes des Années européennes, qui doivent être approuvés par le Parlement (décision prise en avril cette année) et par le Conseil. L'Année européenne du développement est la première "Année européenne" consacrée aux actions extérieures de l'UE.


L'Union européenne est le plus grand donateur mondial en matière d'aide au développement.