Partager cette page : 

Le Parlement a ajouté des fonds supplémentaires afin de gérer l'afflux sans précédent de réfugiés à l'intérieur et à l'extérieur de l'UE lors du vote de mercredi sur le budget de l'UE pour 2016. Il a aussi alloué des ressources pour financer l'aide à la création d'emplois pour les jeunes, améliorer la compétitivité de l'UE et régler ses factures impayées. Le Parlement a rejeté toutes les coupes faites par les ministres de l'UE, y compris celles faites dans la migration.

La résolution du Parlement a été adoptée par 434 voix contre 185, avec 80 abstentions. Les chiffres exacts résultant du vote seront calculés et mis à disposition aussi rapidement que possible.


Migrants


Afin de répondre aux besoins des États membres qui gèrent les plus grands afflux de réfugiés et de migrants ainsi que ceux des pays hors UE qui en hébergent encore davantage, le Parlement a voté un total de 1,16 milliard d'euros de plus pour des mesures de gestion de la migration que la Commission européenne a proposé à l'origine.


"Les réfugiés ne sont pas les coupables, ils sont victimes. Nous avons besoin de ressources extraordinaires pour les aider, et il est inacceptable que les États membres ne fassent pas cet effort supplémentaire. La solidarité doit être démontrée dans la pratique, et pas seulement prêchée", a déclaré José Manuel Fernandes (PPE, PT) qui pilote le dossier du budget au Parlement.


Des emplois pour les jeunes, de la compétitivité


Le Parlement a ajouté 473 millions d'euros pour les contrats de nouveaux programmes visant à aider les jeunes chômeurs à trouver de l'emploi. Les agriculteurs touchés par l'embargo russe sur les importations de produits alimentaires provenant de l'UE et par les bas prix du lait recevraient 500 millions d'euros supplémentaires.


Le Parlement a ajouté 1,3 milliard d'euros pour le programme de recherche européen Horizon 2020 et le mécanisme pour l'interconnexion (des infrastructures) de l'Europe, pour restituer les fonds empruntés à ceux-ci afin de lancer le plan d'investissement Juncker. L'objectif est d'aider à renforcer la compétitivité de l'UE.


Factures impayées


Le Parlement a également insisté sur le fait que, pour rester fidèle à l'objectif de réduire les factures impayées à 2 milliards d'euros d'ici la fin de 2016, comme convenu par le Parlement, le Conseil et la Commission, le milliard d'euros en soutien à la Grèce doit être financé par de nouvelles contributions des États membres.


Et ensuite?


Trois semaines de négociations "de conciliation" entre le Parlement et le Conseil débutent le 29 octobre en vue d'obtenir un compromis à temps pour voter à ce sujet lors de la session plénière de novembre, durant laquelle le Président du Parlement le signera, le transformant en législation.


Faits 
  • Contributions des États membres aux actions extérieures de la migration jusqu'à présent, pour répondre aux contributions provenant du budget de l'UE (27.10.2015) 
  • Aide humanitaire: le budget de l'UE a ajouté 500 millions d'euros, 21 États membres de l'UE 430 millions d'euros 
  • Fonds Madad: le budget de l'UE a ajouté 500 millions d'euros, 7 États membres de l'UE 21,3 millions d'euros 
  • Fonds d'affectation spéciale pour l'Afrique: le budget de l'UE a ajouté 1,8 milliard d'euros, 7 États membres de l'UE 22,5 millions 
Qui est concerné? 
2016 general budget: all sections