Partager cette page: 

La gouvernance locale, le renforcement du commerce intra-ACP et la gestion commune des migrations ACP-UE ont été parmi les sujets abordés par l'Assemblée parlementaire paritaire (APP) ACP-UE lors de sa 31e session, qui s'est clôturée mercredi 15 juin, à Windhoek, en Namibie.

Lors d'un débat mercredi, les députés ont appelé à une architecture renouvelée post-Cotonou pour adapter le partenariat ACP-UE aux nouveaux défis mondiaux. La co-présidente ad interim Michèle Rivasi (Verts/ALE, FR) a insisté sur le renforcement de la dimension parlementaire et sur l'inclusion de la société civile dans la nouvelle forme de coopération. Les députés européens et leurs homologues ACP ont également débattu des nouvelles formes de conflit et de leur impact sur la paix et la stabilité mondiale lors d'un débat auquel M. Chissano, ancien Président du Mozambique, a participé. La prévention et la gestion des épidémies dans un contexte post-Ébola et sous la menace du virus Zika ont aussi été abordées par les membres.


Trois rapports et deux résolutions d'urgence ont été adoptés lors de la session de vote mercredi après-midi. Ils portent sur:


Gestion commune des migrations ACP-EU


Les députés demandent la mise en place d'urgence d'une démarche coordonnée pour améliorer la situation déplorable des migrants et des réfugiés installés dans l'Union ou en route vers l'Europe. Les liens complexes entre changement climatique et migration méritent une attention particulière et les pays concernés devraient bénéficier d'une assistance technique, rappellent aussi les membres.


L'Assemblée a rappelé le droit inaliénable de migrer pour fuir les persécutions et chercher des conditions de vie meilleures et souligné l’importance d'exploiter les opportunités offertes par des politiques de migration légale et des programmes d'accueil basés sur l'inclusion.


Fin de l’impunité pour les viol et violences aux femmes et aux enfants dans les conflits armés

 

La résolution adoptée par l'Assemblée parlementaire paritaire appelle à mettre fin à l'impunité pour les auteurs de violences contre les femmes et les enfants pendant et après les conflits armés, qui reste encore souvent de mise. Des instructions claires devraient par ailleurs être édictées par les hauts responsables militaires pour que la protection des civils soit une priorité, suggèrent les députés ACP et européens.


Calendrier électoral clair en RDC

 

Les députés préoccupés par le climat préélectoral instable en République démocratique du Congo (RDC) ont débattu à ce sujet mardi après-midi et adopté mercredi après-midi une résolution appelant les autorités à adapter un calendrier et un budget pour les élections présidentielles et législatives attendues pour novembre prochain. Ils appellent à poursuivre le processus de démocratisation engagé. Inquiets de la dégradation de la sécurité, de la situation des droits de l'homme et de l'accroissement de la violence politique, les membres insistent sur la poursuite d'un dialogue politique national ouvert à tous.

 

Intensifier les échanges économiques et culturels entre pays africains


La mise en place progressive d'une zone de libre-échange économique et culturel en Afrique devrait contribuer au développement, renforcer le tissu économique, représenter une opportunité d’ouverture et d’une meilleure intégration des pays africains dans l’économie mondiale, indique la résolution votée par l'APP. Les membres invitent les États à s'appuyer sur les accords régionaux existants, et rappellent l'importance de l'accès aux capitaux pour soutenir l’industrie africaine créatrice de croissance et d’emplois.


Renforcer la gouvernance et la participation au niveau local

 

Pour une meilleure participation aux décisions qui touchent directement les citoyens dans leur diversité, les députés de l'APP demandent un renforcement de l'autonomie de décision au niveau local. Pour ce faire, des transferts de pouvoir et de ressources sont nécessaires, indiquent-ils. Ils font toutefois remarquer qu'un modèle unique de décentralisation pour tous les pays ne serait pas pertinent. Les femmes, les jeunes et les personnes handicapées devraient être pleinement associés aux processus de décision à tous les niveaux de la société et particulièrement au niveau local, ajoutent-ils.


Prochaine Assemblée parlementaire ACP-UE


La 32e Assemblée parlementaire paritaire ACP-UE devrait se tenir du 19 au 21 décembre 2016, dans un pays de la région d'Afrique centrale.