Partager cette page: 

Le Président palestinien, Mahmoud Abbas, plaide la cause de son État devant les députés européens 

"Il est temps pour notre peuple de vivre libre, sans murs ni points de contrôle", a exhorté le Président de l'Autorité nationale palestinienne, Mahmoud Abbas, dans son discours devant les députés jeudi. Il a transmis la gratitude de son peuple au Parlement européen pour la reconnaissance d'un État de Palestine et a critiqué Israël de poursuivre son occupation des territoires palestiniens.

La "nation palestinienne veut vivre en pleine souveraineté [...] et l'Union européenne, en étant un acteur majeur, contribue à créer un embryon d'État palestinien", a déclaré le Président Abbas. Il a demandé aux députés européens davantage d'aide afin de trouver une solution juste et équitable à deux États sur base des frontières de 1967. M. Abbas a également salué la récente initiative française visant à relancer les pourparlers de paix au Moyen-Orient, mais a plaidé en faveur de l'établissement d'une date-butoir pour la fin de ces négociations.


Le Président Abbas a également condamné l'usage de la violence et des attaques terroristes comme moyen de construire un État, avertissant que le terrorisme ne pourra être éradiqué de la région que si Israël met fin à son occupation des territoires palestiniens. "Israël a transformé notre pays en une prison ouverte", a-t-il dit.


Le Président du Parlement européen, Martin Schulz, a déclaré que contribuer à assurer la stabilité et le bon fonctionnement de la Palestine est un devoir moral pour l'Union européenne. "Votre présence ici aujourd'hui, au lendemain du discours du Président Rivlin, envoie le signal fort que la volonté de parvenir à une paix durable entre Israël et la Palestine est intact", a-t-il ajouté.


Revoir les déclarations de:


Mahmoud Abbas, Président de l'Autorité nationale palestinienne

Martin Schulz, Président du Parlement européen


La veille, le Président israélien Rivlin a prononcé un discours en plénière, appelant les députés européens à œuvrer pour la confiance au Moyen Orient