Partager cette page: 

"Toni Erdmann" de Maren ADE remporte la 10e édition du Prix LUX du Parlement européen 

La co-production allemande, autrichienne et roumaine "Toni Erdmann" a remporté le Prix LUX 2016 du Parlement européen, a annoncé le Président Martin Schulz lors d’une cérémonie dans l’hémicycle à Strasbourg mercredi. Le film explore la relation complexe entre un père et sa fille dans la culture de l’entreprise contemporaine.

M. Schulz a félicité les trois finalistes, notamment la réalisatrice Maren Ade et son équipe qui ont remporté le prix, et a déclaré: "Je transmets mes sincères félicitations à l’équipe du film vainqueur, Toni Erdmann. Ce film, qui combine la comédie sombre et le drame hilarant, décrit la relation difficile, tendre et parfois absurde entre une jeune femme expatriée et son père. Il aborde de façon poignante la manière dont les relations familiales changent et nous touchent dans une société vieillissante et compétitive. Ce film ne propose pas de réponse facile, mais entre des moments drôles, il nous encourage à chercher ce qui doit être protégé et préservé".


Le Vice-président du Parlement Antonio Tajani (PPE, IT), responsable de l’organisation du prix LUX a déclaré: “Le mécanisme du Prix LUX est tel de contrecarrer, symboliquement et concrètement, la faiblesse principale de notre cinéma, à savoir la distribution. Alors qu’entretemps le marché du cinéma nord-américain est unique, celui du cinéma européen est fragmenté à cause des barrières physiques et linguistiques. Le cinéma européen est le reflet de ce que l’Europe et ses institutions devraient être : une synthèse réussie de nos points forts, en tant qu’industrie fondée sur l’innovation, la créativité et les valeurs."


La présidente de la commission de la culture et de l’éducation, Silvia Costa (S&D, IT), a affirmé: "En 10 ans, le Prix LUX a fait la promotion de 100 films dans les cinémas de toute l’Europe. Il a donné une voix et des yeux à l’histoire européenne. De nombreux réalisateurs indépendants et leurs jeunes auteurs ont ainsi atteint un nouveau public dans d’autres pays grâce au sous-titrage dans les 24 langues officielles de l’UE. Le Prix a encouragé la diversité et la richesse du cinéma européen, ses thèmes, ses sensibilités et ses langues. Miser et investir dans le cinéma européen est une étape clé pour construire la culture européenne dans laquelle nous croyons. Notre engagement pour l’avenir est de promouvoir le Prix, en emmenant les films finalistes en dehors de l’Europe, en commençant par les pays de la Méditerranée".


Les deux autres films retenus pour le Prix 2016 étaient "À peine j’ouvre les yeux" (France, Tunisie, Belgique, Émirats arabes unis) de Leyla Bouzid et "Ma vie de courgette" (Suisse, France) de Claude Barras. Le vainqueur est choisi chaque année par les députés lors d’un vote à bulletin secret.


Le Parlement assure les coûts de traduction et de sous-titrage de chacun des trois films sélectionnés dans les 24 langues officielles de l’UE. Par ailleurs, le film vainqueur sera adapté aux malvoyants et malentendants et recevra également un soutien pour la promotion internationale.


Les trois films finalistes du Prix LUX sont projetés dans les 28 États membres de l’UE pendant les journées du Prix LUX de septembre à décembre. L’objectif est de soutenir la circulation de films européens dans l’Union, de partager la diversité du cinéma européen avec autant de citoyens de l’UE que possible et de susciter le débat sur d’importantes questions de sociétés soulevées dans les films sélectionnés.