Partager cette page: 

Ce qui rassemble les citoyens européens est plus important que ce qui les divise, ont affirmé 71% des Européens alors que 53% estiment que faire partie de l’UE est positif pour leur pays, selon le dernier sondage "Parlemètre" de l’Eurobaromètre. L’enquête, réalisée à la demande du Parlement européen, a été publiée ce vendredi.

Une majorité d’Européens interrogés lors du sondage pensent que faire partie de l’Union européenne est positif pour leur pays (53%, -2 points de pourcentage comparé à 2015). Le pourcentage de participants estimant que l'adhésion à l'UE est positive pour leur pays varie fortement, allant de 74% en Irlande à seulement 31% en Grèce.


Les sondages montrent que cet indicateur sur le soutien à l’UE est globalement resté stable depuis 2009, lorsqu’il était également à 53%.


Comme en 2015, 60% des participants ont estimé de manière générale que leur pays bénéficiait de son adhésion à l'UE. Ce pourcentage est aussi resté stable dans les enquêtes "Parlemètre", de 56% en 2009 pour descendre à 52% en 2011 et remonter à 60% ces deux dernières années.


Par ailleurs, il y a davantage de questions qui rassemblent les Européens que de questions qui les divisent, ont affirmé 71% des participants.


Éléments de l’identité européenne


Parmi les éléments de l’identité européenne, la démocratie et la liberté restent des valeurs clés pour 50% des personnes interrogées alors que l'euro a dégringolé à 33% (moins 6 points par rapport à 2015), en particulier dans la zone euro. Près d’un Européen sur deux estime qu’un système de protection sociale harmonisé renforcerait son sens d’appartenance à l'UE (46%, +1 point de pourcentage).


Plus d’engagement nécessaire?


Les Européens ont le sentiment que leur voix compte de moins en moins, surtout au niveau national. Seulement 53% des participants ont affirmé que leur voix comptait dans leur propre pays (-10 points par rapport à 2015).


En outre, les citoyens n’ont pas une vision positive de l’avenir, que ce soit dans l'UE où 54% des participants ont répondu que "les choses allaient dans la mauvaise direction" (+13 points par rapport à 2015) ou dans leur propre pays (58%, +14 points comparé à 2015).


Le Parlement européen dans les médias


Pour 44% des Européens, le Parlement a une image neutre (-2 points de pourcentage par rapport à 2015). 46% des participants souhaitent qu’il joue un rôle plus significatif (+2 points comparé à 2015) alors que 60% en ont entendu parler dans les médias. Seuls 32% des participants estiment être informés de ses activités.


Consultez l'enquête Eurobaromètre dans son intégralité.

Cartes sur les principales questions.