Partager cette page: 

Les dirigeants des groupes politiques ont demandé à la chef de la politique étrangère de l'UE, Federica Mogherini, et au commissaire chargé de l'élargissement, Johannes Hahn, de geler les négociations d'adhésion avec la Turquie, lors d'un débat mardi © EP 

La Commission européenne et les États membres devraient imposer un gel temporaire des négociations d'adhésion à l'UE avec la Turquie, a demandé la majorité des dirigeants des groupes politiques et des députés européens lors d’un débat avec Federica Mogherini, la chef de la politique étrangère de l'UE, et Johannes Hahn, commissaire en charge du voisinage. Mais la porte du dialogue devrait rester ouverte, à moins que la Turquie n'introduise la peine de mort, ajoutent certains.

Une résolution sera mise aux voix jeudi à midi.


Les députés ont vivement condamné les mesures disproportionnellement répressives prises en Turquie depuis le coup d’État militaire manqué en juillet dernier.


Cliquez sur les noms des orateurs pour afficher leur déclaration.


Federica MOGHERINI , vice-présidente de la Commission européenne et Haute représentante de l’UE pour la politique étrangère


Manfred WEBER (PPE, DE)


Gianni PITTELLA (S&D, IT)


Syed KAMALL (ECR, UK)


Guy VERHOFSTADT (ADLE, BE)


Takis HADJIGEORGIOU (GUE/NGL, CY)    


Rebecca HARMS (Verts/ALE, DE)


Laura FERRARA (EFDD, IT)


Mario BORGHEZIO (ENL, IT)