Partager cette page: 

Environ 10 000 enfants réfugiés non accompagnés ont disparu après leur arrivée en Europe, estime Europol en 2016 ©UNHCR/Achilleas Zavallis 

Les députés demandent un environnement sûr pour les enfants réfugiés non accompagnés, incluant la nomination immédiate de tuteurs, des lignes téléphoniques directes et une coopération transfrontalière accrue, lors d’un débat mercredi sur la disparition d’enfants migrants en Europe avec le commissaire Dimitris Avramopoulos.

Les députés ont également débattu de la façon de tracer avec plus de facilité les enfants, par la prise de photos ou d’empreintes digitales, et ont souligné que la lutte contre les criminels exploitant les enfants devrait être intensifiée.


On craint que certains de ces enfants ne soient exploités sexuellement par des organisations criminelles, contraints à la mendicité ou à commettre des infractions. D’autres ont pu disparaître en cherchant leurs amis ou famille dans un autre pays de l'UE ou par pur désespoir en raison des procédures d'asile fastidieuses ou de la rétention dans les centres d'accueil. Environ 10 000 enfants réfugiés non accompagnés sont portés disparus après leur arrivée en Europe, a estimé Europol en 2016.


Regardez l'enregistrement vidéo du débat ici.