Partager cette page: 

Une partie importante de la production mondiale d’huile de palme ne respecte pas les droits fondamentaux, souligne le Parlement ©AP Images/European Union-EP 

L’UE devrait limiter les impacts environnementaux, comme la déforestation et la dégradation d’habitats liés à la production non durable d’huile de palme, en particulier en Asie du sud-est, selon une résolution adoptée mardi. Les députés demandent l’élimination progressive de l’utilisation dans les biocarburants d’huiles végétales sources de déforestation d’ici 2020, ainsi qu’un système unique de certification pour l’huile de palme entrant sur le marché européen.

“Nous demandons un débat ouvert avec tous les acteurs afin de faire en sorte que la production d’huile de palme soit respectueuse des forêts et des droits de l’homme“ a déclaré Kateřina Konečná (GUE/NGL, CZ), qui a rédigé le rapport adopté par 640 voix contre 18, avec 28 abstentions.


“Il s’agit du premier rapport du Parlement sur ce sujet et nous verrons comment la Commission se saisira du dossier. Nous ne devons pas ignorer le problème de la déforestation, qui fait peser une menace sur l’accord de Paris et les objectifs de développement durable de l’ONU“, a-t-elle ajouté.


Les députés rappellent que 46% de l’huile de palme importée dans l’UE est utilisée pour la production de biocarburants et requiert l’utilisation de près d’un million d’hectares de sols tropicaux.


Ils appellent la Commission à prendre des mesures pour l’élimination progressive de l’utilisation d’huiles végétales qui engendrent de la déforestation, de préférence d’ici 2020.


Système de certification unique


Les députés soulignent que plusieurs régimes de certification visent à promouvoir une production durable d’huile de palme. Cependant, leurs critères de durabilité font l’objet de critiques, estiment-ils. L’objectif final devrait être le développement d’un système de certification unique qui garantisse que seule l’huile de palme produite de manière durable puisse entrer sur le marché de l’Union.


Ils demandent à l’Union d’introduire des critères de durabilité minimaux pour l’huile de palme et les produits qui en contiennent entrants sur le marché européen. La Commission doit améliorer la traçabilité de l’huile importée et devrait envisager la mise en place de barrières tarifaires et non tarifaires fondées sur l’empreinte carbone de l’huile de palme.


Les députés soulignent en outre qu’une partie importante de la production mondiale d’huile de palme ne respecte pas les droits fondamentaux ni des normes sociales appropriées, que le travail des enfants est courant dans ce secteur et qu’il y’a eu de nombreux conflits fonciers entre les communautés locales et autochtones et les détenteurs de concessions d’huile de palme.

Un million  ; d’hectares de sols tropicaux sont utilisés pour produire l’huile de palme nécessaire au secteur européen des biocarburants

Partager cette citation: