Partager cette page: 

MEPs debates the guidelines for the EU negotiations with the UK that the European Council agreed at its last meeting in April.        
Les députés ont débattu des orientations pour les négociations sur le Brexit conclues par le Conseil européen 

Les députés ont salué l’unité des 27 et des institutions face au Brexit et appelé à mettre cette unité au service d’une réforme profonde et urgente de l’UE au bénéfice de tous les citoyens.

Le président du Conseil européen Donald Tusk a présenté aux députés les orientations pour les négociations sur le Brexit adoptées par les États membres lors de leur sommet le 29 avril. Il a salué la concordance avec les "lignes rouges" fixées par le Parlement européen. Le mandat de négociation détaillé sera présenté pour adoption dans ce même esprit au Conseil le 22 mai, a rappelé le président de la Commission Jean-Claude Juncker.


Tout comme le négociateur, Michel Barnier, la plupart des intervenants ont souligné cette unité entre les institutions de l’Union et entre les 27 États membres, déterminés à agir ensemble pour aboutir à un accord équilibré avec le Royaume-Uni.


Les principes de base des futures négociations, rappelées par Michel Barnier, ont constitué le fil conducteur du débat:


  • pas de négociations sur le cadre futur des relations entre l’UE et le Royaume uni avant que des "progrès substantiels" n’aient été réalisés;
  • garantir les droits des citoyens européens touchés par la décision britannique de quitter l’UE;
  • assurer la préservation des acquis du processus de paix en Irlande du Nord (dont l’absence d’une frontière physique entre l’Irlande et l’Irlande du Nord); et
  • assurer le respect par le Royaume-Uni de tous les engagements financiers contractés comme État membre.

Michel Barnier a rappelé la nécessité de négociations transparentes. Celles-ci débuteront après les élections britanniques du 8 juin prochain.


Les députés ont largement souligné l’importance d’utiliser l’unité et la confiance actuelle pour que, simultanément avec la conduite des négociations sur le "retrait ordonné" du Royaume Uni, une réforme de l’Union soit engagée rapidement pour répondre aux inquiétudes des citoyens et rendre plus visibles encore les bénéfices de l’intégration européenne.


Le vote des Britanniques en faveur du Brexit et la montée des populismes dans certains pays, notamment en France et aux Pays-Bas, devraient servir de leçons aux dirigeants européens, estiment de nombreux députés. Si les victoires de partis pro-européens ont été saluées, plusieurs ont appelé à ne pas céder au triomphalisme: "les populismes et les nationalismes ne sont pas morts". Plus que jamais, ont souligné les députés, il est urgent d’écouter les citoyens et de répondre à leurs attentes en dessinant les contours de l’UE à venir: normes sociales et environnementale dans un monde globalisé, organisation du marché du travail face aux défis technologiques, fiscalité, et sécurité des citoyens européens doivent être pris en compte.


Revoir les déclarations des différents intervenants 



Procédure: déclarations du Conseil et de la Commission

#euco #Brexit @eucopresident