Partager cette page: 

  • Un nouveau système de l’UE pour soutenir le wifi gratuit dans les espaces publics
  • Une étape vers la création de l’Union numérique
  • Les négociateurs du Parlement ont introduit des garanties pour les données à caractère personnel

Les négociateurs du Parlement et du Conseil ont convenu lundi soir la mise en place de plus de 5 000 points d’accès wifi au sein d’espaces publics dans toute l’Union.

Cet accord informel inclut:

 

  • la création d’un système d’authentification unique, valable dans toute l’UE;
  • une répartition des fonds ‘‘géographiquement équilibrée’’ entre les États membres, selon la méthode du ‘‘premier arrivé, premier servi’’;
  • sur l’insistance du Parlement, des dispositions qui prévoient que les points publics d’accès wifi (bibliothèques, administrations publiques, hôpitaux) ne peuvent obtenir de financement que si les utilisateurs peuvent se connecter sans paiement direct ou indirect (publicités ou utilisation des données à caractère personnel à des fins commerciales);
  • la nécessité pour les organismes publics éligibles de couvrir les frais d’exploitation des points d’accès pendant au moins trois ans et d’offrir aux utilisateurs une connexion gratuite, facile d’accès et sécurisée; et
  • une disposition selon laquelle les projets qui feraient doublon en proposant des offres publiques ou privées similaires ne seront pas éligibles.

Citation

 

‘‘Où qu’il vive et quel que soit son salaire, chaque Européen devrait bénéficier de la même connectivité wifi’’, a déclaré le rapporteur Carlos Zorrinho (S&D, PT), ajoutant que ‘‘l’accès haut-débit aux services wifi, gratuitement et sans restrictions, est essentiel pour construire une Union numérique qui ne laisse personne sur le bord du chemin.’’

‘‘En tant que projet pilote, WiFi4EU peut ouvrir la voie à une connectivité efficace pour les citoyens de l’UE. Il est important, dès le début, de veiller à ce que ce projet respecte un équilibre géographique entre les États membres et en leur sein, via la création d’un système d’authentification unique valide à travers toute l’UE et capable de favoriser l’insertion numérique’’, a-t-il conclu.

Prochaines étapes

 

Le projet d’accord doit être approuvé par le Parlement et le Conseil avant que la législation puisse entrer en vigueur.