Partager cette page: 

Le Président du PE célèbre la fin des frais d'itinérance avec les rapporteurs et des étudiants Erasmus au Parlement européen à Strasbourg 

Le Président du PE Antonio Tajani s’est exprimé en session plénière sur l’entrée en vigueur de la législation européenne supprimant les frais d’itinérance pour les appels téléphoniques.

‘‘Je suis fier de rappeler qu’aujourd’hui, 15 juin 2017, marque la fin de l’ère des frais d’itinérance dans l’Union européenne. Il s’agit d’un succès considérable.

 

Nos citoyens, nos étudiants, nos hommes d’affaires, nos touristes pourront se déplacer dans toute l’UE sans devoir dépenser plus pour passer des appels téléphoniques ou utiliser internet.

 

Nous venons de rajouter une pierre importante à l’édifice que représente notre marché unique, et notre existence même en tant qu’Européens.

 

Je voudrais remercier le Parlement qui a gagné cette bataille après plusieurs années de combat; en 2005, les députés avaient dénoncé pour la première fois les frais d’itinérance excessifs.

 

Depuis lors, nous avons continué la lutte, en garantissant une réduction constante des frais. Et nous avons finalement réussi à les faire totalement disparaître à compter d’aujourd’hui.

 

J’aimerais aussi remercier personnellement tous ceux qui ont contribué ces dix dernières années à ce succès remarquable, mais la liste serait bien trop longue. 

 

Je remercie cette institution pour la détermination et la ténacité dont elle a fait montre en menant cette bataille justifiée tout au long de ces années.

 

Je fais confiance aux États membres pour appliquer les règles qui ont été conclues de façon sérieuse et diligente.

 

Je demande à la Commission de faire appliquer ces règles, y compris lorsqu’il existe des dérogations et des exceptions.

 

Au nom du Parlement européen, je peux vous assurer que nous serons vigilants et que nous ferons tout, à partir d’aujourd’hui, pour que nos citoyens puissent réellement profiter des bénéfices de cette avancée.

 

Il s’agit d’une évolution majeure vers une Union plus forte et plus proche de ses citoyens.’’