Partager cette page: 

  • "Lessiveuse" azerbaïdjanaise: le Parlement devrait enquêter sur de tels cas de corruption et les prévenir
  • "Liste Magnitsky": les députés répètent leur appel pour des sanctions européennes contre 32 fonctionnaires russes
  • Des mesures collectives sont nécessaires pour prévenir et combattre la corruption
  • L’UE devrait ajouter une clause anti-corruption dans ses accords avec les pays tiers

Les récentes révélations de "lessiveuse azerbaïdjanaise" devraient faire l’objet d’une enquête et la liste des sanctions "Magnitsky" être adoptée par l’UE, ont exhorté les députés mercredi.

Dans une résolution adoptée par 578 voix pour, 19 voix contre, 68 abstentions, les députés condamnent "les tentatives de l’Azerbaïdjan et d’autres pays tiers autocratiques d'influencer les décideurs européens par des moyens illégaux". Le Parlement européen devrait mener une enquête et adopter des mesures strictes pour empêcher de tels cas de corruption, ajoutent-ils.

 

Appel à l’adoption de la "liste Magnitsky"

 

La corruption est "l’une des causes les plus négligées de violations des droits de l’homme" et l’Union européenne devrait encourager la coopération internationale pour combattre ce fléau, affirment les députés. Ils appellent l’UE à:

 

  • garantir la mise en œuvre des conventions anti-corruption existantes;
  • ajouter une clause anti-corruption dans ses accords avec les pays tiers;
  • contrôler étroitement et en permanence les projets financés par l’UE, en coopération avec les agences locales anti-corruption;
  • en dernier ressort, utiliser des sanctions ou suspendre des accords en cas de corruption systémique entraînant de graves violations des droits de l'homme;
  • soutenir et protéger les médias indépendants, les organisations de la société civile et les lanceurs d’alerte qui dévoilent des cas de corruption malgré les risques de représailles; et
  • soumettre dès que possible au Conseil la liste de sanctions "Magnitsky" à l’encontre de 32 fonctionnaires russes responsables de la mort du lanceur d’alerte russe Sergei Magnitsky, en vue de son adoption, et imposer des sanctions cibles à l’encontre des fonctionnaires.

 

Citation

 

Le rapporteur Petras Auštrevičius (ADLE, LT) a déclaré: "Avec les Lux Leaks, les Panama Leaks et les "lessiveuses" russe et azerbaïdjanaise, nous réalisons que la corruption va bien au-delà des frontières et a d’importantes répercussions sur les décisions politiques. Dans ce rapport, nous appelons l’UE à faire respecter des normes éthiques et de transparence aussi élevées que possible au sein des organes internationaux et nationaux. Nous demandons aussi à l’UE de créer un cadre juridique pour dissuader tout type de corruption et de fraude".

 

 

#humanrights