Partager cette page: 

  • Nathalie Griesbeck (ADLE, FR) élue présidente
  • Monika Hohlmeier (PPE, DE) et Helga Stevens (ECR, BE) sont les co-rapporteurs
  • Le mandat de 12 mois débute ce jeudi 14 septembre et pourrait être prolongé

La nouvelle présidente de la commission sur le terrorisme, Mme Griesbeck, et les vice-présidents pendant la 1ère réunion de la commission 

Les 30 membres de la commission spéciale sur la lutte contre le terrorisme ont élu jeudi à Strasbourg leurs président, vice-présidents et co-rapporteurs.

Aux côtés de Nathalie Griesbeck (ADLE, FR), élue présidente, la commission comptera quatre vice-présidents: Elena Valenciano (S&D, ES), Judith Sargentini (Verts/ALE, NL), Jeroen Leaners (PPE, NL) et Geoffrey Van Orden (ECR, UK).

 

La commission évaluera l’ampleur de la menace terroriste sur le sol européen, mettra en évidence les éventuelles failles, faiblesses et disparités dans les mesures de lutte contre le terrorisme, et proposera des solutions.

 

À savoir

 

Le mandat de la commission spéciale a été adopté en session plénière le 6 juillet. Il se concentrera sur:

 

  • la mise en œuvre des mesures existantes dans le domaine de la gestion des frontières extérieures;
  • les déficiences au niveau du partage d’informations judiciaires, en matière répressive et de renseignement entre États membres;
  • l’interopérabilité des bases de données européennes de partage d’informations;
  • les conséquences des législations européennes contre le terrorisme sur les droits fondamentaux;
  • la radicalisation et l’efficacité des programmes de déradicalisation;
  • le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme, notamment ses liens avec la criminalité organisée; et
  • les meilleures pratiques concernant la protection des cibles vulnérables et des infrastructures critiques, comme les aéroports et les gares.

 

Prochaines étapes

 

Le calendrier des futures réunions sera fixé et publié prochainement.

 

La commission organisera des visites et des auditions avec les autres institutions de l’UE, Europol - l’agence européenne spécialisée dans la répression de la criminalité -, les parlements et gouvernements nationaux des États membres et de pays tiers, les organes d’application de la loi, les services de renseignement, les juges et magistrats ainsi que les organisations de victimes.

 

Elle devrait préparer un rapport à mi-mandat ainsi qu’un rapport final, contenant des conclusions factuelles et des recommandations. Le mandat de la commission débute ce jeudi 14 septembre pour une période de 12 mois et pourrait être prolongé.

 

Outre les 30 membres titulaires approuvés en session plénière, la commission comptera également 30 membres suppléants. Vous pouvez consulter l’intégralité de la liste des membres ici.