Partager cette page: 

  • Des systèmes de revenu minimum devraient être introduits dans tous les États membres
  • Ils devraient aller de pair avec un meilleur accès au logement, aux soins de santé et à l’éducation
  • Un soutien adéquat devrait être accordé aux enfants, aux personnes sans emploi et aux foyers monoparentaux

L’introduction de régimes de revenu minimum dans tous les États membres est l’un des moyens les plus efficaces de sortir les citoyens de la pauvreté, a affirmé la commission de l’emploi.

La plupart des pays de l’UE disposent déjà de régimes de revenu minimum, mais ces systèmes ne prévoient pas toujours un soutien adéquat pour les personnes dans le besoin. Par conséquent, la commission de l’emploi invite tous les États membres à introduire un revenu minimum ou à moderniser de tels régimes si nécessaire.

 

Afin d’accroître l’efficacité des régimes de revenu minimum, la commission de l’emploi propose de:

 

  • fixer le revenu minimum en utilisant le seuil de risque de pauvreté d’Eurostat et d’autres indicateurs;
  • améliorer le caractère adéquat des régimes afin de mieux cibler les plus vulnérables; et
  • lutter contre le faible taux de recours parmi les personnes éligibles, en intensifiant la sensibilisation.

 

Les régimes de revenu minimum devraient combiner le soutien financier et un accès facilité aux services sociaux et publics, tels que le logement, les soins de santé, l’éducation et la formation. Les personnes qui peuvent travailler devraient recevoir une aide en obtenant l’accès au marché du travail, affirment les députés.

 

Citation

 

Le rapporteur Laura Agea (EFDD, IT) a affirmé: "Aujourd’hui, nous voulons non seulement ouvrir un débat sur la question mais aussi contraindre la Commission à adopter une position ferme à ce sujet. La pauvreté et l’exclusion sociale ne sont pas propres à un ou plusieurs États membres en particulier mais reflètent l’état de l’Europe, qui doit trouver des réponses à cette situation d’urgence. Nous proposons une approche à deux niveaux: tout d’abord, réduire les conséquences sociales de la crise, et ensuite, encourager des politiques d’emploi actives".

 

Prochaines étapes

 

La commission de l’emploi a adopté la résolution non législative par 36 voix pour, 7 voix contre et 4 abstentions. Le Parlement dans son ensemble devrait se prononcer à ce sujet lors de la deuxième session plénière d’octobre.

 

À savoir

Près de 120 millions de personnes dans l’UE, soit quelque 25% de la population, sont exposées au risque de pauvreté ou d’exclusion sociale (données pour 2015). Les enfants, les femmes, les personnes sans emploi, les foyers monoparentaux et les personnes avec un handicap sont considérés comme des groupes particulièrement vulnérables.

 

Des informations pays par pays sur l’évolution des régimes de revenu minimum dans l’UE sont disponibles dans cette étude du Parlement européen sur les politiques de revenu minimum.

 

Le Parlement a déjà souligné l’importance de régimes de revenu minimum adéquats dans une résolution sur le socle européen des droits sociaux, adoptée en janvier.

 

Le concept de revenu minimum ne doit pas être confondu avec celui de salaire minimum ou de revenu universel de base.