Partager cette page: 

Les députés ont observé une minute de silence pour rendre hommage à la mémoire et au travail de la journaliste Daphne Caruana Galizia 

Les députés ont unanimement salué le travail de la journaliste et dénoncé une attaque contre la démocratie. Certains ont demandé des actions concrètes à Malte et à l’échelle de l’UE.

Pendant un débat mardi soir, les présidents des groupes politiques ont rendu hommage à la journaliste maltaise Daphne Caruana Galizia, saluant son courage et ce qu’elle représentait - un métier prêt à poser des questions difficiles pour permettre à la démocratie de prospérer et pour défendre l’état de droit. Une grande majorité a également reconnu que les problèmes révélés par Mme Caruana Galizia concernaient toute l’UE et que, par conséquent, une action unie était nécessaire.

 

Certains ont tout simplement tenu les autorités maltaises pour responsables, appelant à une enquête internationale sur l’affaire ainsi qu’à un contrôle de l’état de droit, de la corruption et de la criminalité organisée à Malte. D’autres ont choisi de se concentrer sur la nécessité d’une action européenne plus globale afin de lutter contre un problème devenu commun.

 

Plus tôt dans la journée, la plénière avait observé une minute de silence, en présence de la famille de Mme Caruana Galizia, et le Président Antonio Tajani avait annoncé que la salle de conférence de presse du Parlement européen de Strasbourg porterait son nom.

 

Daphne Caruana Galizia, journaliste d’investigation devenue connue grâce au scandale des Panama Papers, a été assassinée dans une attaque à la voiture piégée la semaine dernière à Malte.

 

Vous vous revoir le débat en plénière ici.