Partager cette page: 

  • Le Fonds européen pour les investissements stratégiques (FEIS) prolongé jusqu’en 2020
  • Augmentation des financements pour promouvoir davantage de projets innovants
  • Priorité à l’investissement dans des projets à haut risque et les plus prometteurs en termes de retombées économiques et sociales

Lors d’un vote en plénière mardi, le FEIS, qui a contribué à la reprise économique depuis 2015, a été prolongé jusqu’en 2020 et s’est vu allouer davantage de financements.

Les principaux points du projet législatif, tel que négocié entre les députés et les États membres et soutenu par le Parlement dans son ensemble, sont les suivants:

 

  • le FEIS, également connu sous le nom de ‘‘plan Juncker’’, sera prolongé jusqu’en 2020 et aura pour objectif de mobiliser 500 milliards d’euros;

 

  • il se focalisera sur le traitement des lacunes du marché et des écarts d’investissement et financera des projets présentant un profil à haut risque qui ne pourraient pas obtenir de soutien autrement;

 

  • les investissements devraient se concentrer sur la création d’emplois, notamment pour les jeunes, la croissance et la compétitivité, l’énergie et l’action climatique, la santé, la recherche et l’innovation, les transports durables, le secteur numérique et les industries créatives; et

 

  • le Parlement européen pourra nommer un membre supplémentaire, qui fournira davantage d’expertise, au sein du comité de pilotage du FEIS, ce qui améliorera la transparence et l’établissement de rapports.

 

Afin d’encourager les projets régionaux, locaux et les petits projets:

 

  • les nouvelles règles prévoient un rôle renforcé pour la plateforme européenne de conseil en investissement, avec une présence locale plus forte;

 

  • la Banque européenne d’investissement (BEI) devrait, si possible, déléguer le choix et le contrôle des projets de petite taille aux banques de développement nationales, conçues également pour couvrir les projets régionaux, sectoriels et transfrontaliers; et

 

  • là où, de façon exceptionnelle, une période de tension sur les marchés pourrait empêcher la réalisation d’un projet, la BEI devrait réduire les coûts supportés par le bénéficiaire du financement.

 

Le texte a été adopté par 502 voix pour, 125 contre et 9 absentions.

 

Citation

 

Le rapporteur de la commission des affaires économiques et monétaires, Udo Bullmann (S&D, DE), a affirmé pendant le débat: ‘‘Le FEIS a été créé pour combler l’écart d’investissement de 700 milliards d’euros dans l’UE, et il a permis de réduire cet écart. Nous souhaitions améliorer le FEIS, le moderniser et le rendre plus accessible aux régions européennes les plus dans le besoin. Désormais, nous avons également une évaluation objective des meilleurs projets pour soutenir les entreprises modernes dans un monde moderne.’’

 

Le rapporteur de la commission des budgets, José Manuel Fernandes (PPE, PT), a ajouté: ‘‘Le FEIS est un succès pour l’UE. Il est naturel que nous souhaitions le prolonger et lui allouer davantage de ressources. Cet accord a été difficile à conclure mais il s’agit d’une avancée positive, avec un financement accru aux projets qui ont une réelle valeur ajoutée en Europe. Cela favorisera la croissance et contribuera à créer de nouveaux emplois pour les Européens. Le FEIS a déjà mobilisé plus de 250 milliards d’euros, contribué à créer 600 000 emplois et soutenu plus de 400 000 PME. Le FEIS 2.0 renforce le soutien aux petits projets et œuvre en faveur d’un rôle proactif de la plateforme de conseil en investissement.’’

 

À savoir

 

Le FEIS, mis en œuvre par la Banque européenne d’investissement, a été établi en 2015 pour une période initiale de trois ans, avec pour but de mobiliser au moins 315 milliards d’euros d’investissements au sein de l’économie réelle. La Commission européenne a proposé de prolonger la durée du fonds jusqu’à la fin du cadre financier pluriannuel (CFP) actuel en décembre 2020, en vue d’atteindre un objectif d’investissements de 500 milliards d’euros.

 

Consultez les résultats du FEIS dans votre pays sur le site web de la Commission européenne.