Partager cette page: 

L’UE et le Royaume-Uni ont fait des progrès significatifs pour garantir que les citoyens touchés par le Brexit conservent tous leurs droits mais des points clés doivent encore être résolus.

Lors d’une audition jeudi, les députés des commissions des libertés civiles, de l’emploi et des pétitions ont souligné qu’ils continueraient à se battre pour garantir que les ressortissants de l’UE résidant au Royaume-Uni et que les citoyens britanniques vivant dans les autres États membres jouiraient toute leur vie de l’ensemble de leurs droits.

 

Parmi les sujets toujours en suspens, ils ont évoqué le statut de futurs partenaires, la situation lors de la période de transition, la clarification supplémentaire sur la procédure administrative à suivre pour accéder au séjour, la mise en œuvre du droit à la libre circulation après le Brexit et l’exercice de leurs droits politiques (tels que le droit de vote et le droit d’être élu).

 

Des représentants des associations de citoyens “The 3 million”, “British in Europe” et “New Europeans”, ainsi que des universitaires et d’autres experts ont également présenté leurs points de vue aux députés.

 

En amont de l’audition, Guy Verhofstadt (ADLE, BE), le coordinateur en chef du PE pour le Brexit, a déclaré: ‘‘Les commentaires de la Première ministre May semblent s’inscrire dans une négociation interne au sein du gouvernement britannique et menacent d’amplifier certaines incertitudes présentes à l’esprit des citoyens, ce qui est regrettable. La proposition de Mme May de faire une distinction entre ceux qui arriveront avant mars 2019 et ceux qui le feront durant la période de transition pourrait mener à une discrimination à l’égard des citoyens de l’UE au Royaume-Uni et des citoyens britanniques dans l’UE. Les citoyens de l’UE contribuent à la Grande-Bretagne; quel genre de message cela leur envoie-t-il?’’

 

‘‘La conservation des droits des citoyens de l’UE durant la période de transition n’est pas négociable. Nous n’accepterons pas qu’il existe deux séries de droits pour les citoyens de l’UE. Pour que cette transition fonctionne, il faut une continuation de l’acquis existant, sans aucune exception.’’

 

Vous pouvez visionner l’enregistrement du débat en cliquant ici.