Partager cette page: 

  • Les députés veulent éviter tout retard dans la construction du bâtiment d'Amsterdam
  • Ils proposent de réviser la procédure de localisation des agences de l'UE

La législation entérinant la délocalisation de l'Agence européenne des médicaments de Londres à Amsterdam, en raison du Brexit, a été approuvée par les députés jeudi.

Les députés ont néanmoins pressé la Commission européenne et les autorités néerlandaises de livrer les nouvelles installations à temps, afin d'assurer une transition en douceur pour l'agence et lui permettre d’emménager dans ses locaux temporaires au plus tard le 1er janvier 2019 et dans ses nouveaux locaux permanents au plus tard le 16 novembre 2019.

 

Le rapporteur Giovanni La Via (PPE, IT) a déclaré: "Nous sommes préoccupés par le risque de retard dans la construction du nouveau bâtiment Vivaldi à Amsterdam, car cela pourrait entraîner une détérioration du flux de travail de l'agence, ce que nous voulons précisément éviter.

 

Nous avons ajouté des conditions au texte législatif, afin de mettre en évidence les délais de livraison à respecter et pour fixer l'obligation de rendre compte tous les trois mois de l'état d'avancement des travaux d'adaptation et de construction du bâtiment, par la Commission et les autorités néerlandaises. 

 

Les États membres ne doivent pas s'attendre à ce que le Parlement européen approuve automatiquement leurs décisions. Nous regrettons que son rôle de co-législateur n'ait pas été respecté, et c'est pourquoi nous voulons que cette décision soit prise en trilogue, dans le cadre de la procédure de codécision."

 

Prochaines étapes

 

La résolution a été adoptée par 507 voix pour, 112 contre, et 37 abstentions. Les députés vont maintenant entamer des négociations informelles avec la présidence du Conseil et la Commission afin de parvenir à un accord en première lecture.

 

Contexte

 

L'Agence européenne des médicaments (EMA) est une agence décentralisée de l'UE. Sa mission est de promouvoir l'excellence scientifique dans l'évaluation et la surveillance des médicaments dans les États membres de l'UE et de l'Espace économique européen.

 

L'EMA est dirigée par un conseil d'administration et emploie 897 personnes (chiffres de décembre 2016). Ses principales activités sont les suivantes: faciliter le développement et l'accès des patients aux médicaments; évaluer les demandes d'autorisation de mise sur le marché; contrôler la sécurité des médicaments tout au long de leur utilisation dans la pratique médicale; et fournir des informations aux professionnels de santé, aux patients et au public.