Partager cette page: 

Le Président du Liban, Michel Aoun, s'est adressé aux députés lors d'une séance solennelle mardi.

Le Président libanais Michel Aoun s'est adressé aux députés européens mardi à Strasbourg 

Les effets dévastateurs de la guerre en Syrie, le développement économique, les récentes élections politiques au Liban et les perspectives de paix au Moyen-Orient ont figuré parmi les sujets abordés lors de la première visite officielle de M. Aoun au Parlement européen.

Faisant référence aux conséquences du conflit syrien dans son pays, le Président libanais a déclaré: "Le déplacement, en particulier des Syriens, reste l'une des retombées les plus lourdes des guerres de voisinage qui nous ont été imposées, d'un point de vue économique, sécuritaire et social. Par solidarité humaine, le Liban a accueilli plus d'un million et demi de Syriens déplacés, tous ayant fui l'enfer de la guerre dans leur pays".

Contexte

Les relations UE-Liban sont régies par un accord d’association depuis avril 2006. L’UE est par ailleurs le principal partenaire commercial du Liban, représentant environ un tiers du commerce libanais.

En raison de la guerre dévastatrice qui a ravagé la Syrie, pays voisin, le Liban accueille actuellement la plus importante population de réfugiés au monde par rapport au nombre d’habitants. Suite aux politiques restrictives aux frontières et à un gel de l’enregistrement de réfugiés par les autorités libanaises, le nombre de réfugiés syriens enregistrés a légèrement diminué, de 1,017 million en 2016 à 1,001 million en 2017, selon l’évaluation 2017 de la vulnérabilité des réfugiés syriens au Liban.