Partager cette page: 

Les députés ont discuté mardi de la situation de l’État de droit en Hongrie lors d’un débat avec Frans Timmermans, la Présidence autrichienne du Conseil et le Premier ministre Viktor Orbán.

Mercredi, le Parlement réuni en plénière décidera si l’UE doit intervenir pour prévenir le risque de violation sérieuse des valeurs de l’UE en Hongrie. Pour la première fois, le Parlement se prononcera sur une proposition législative appelant les pays de l’UE à déclencher la procédure définie dans l’article 7 à l’encontre d’un État membre pour cause de risque de menace aux valeurs de l’UE.

Pour être adopté, le projet de rapport préparé par Judith Sargentini (Verts/ALE, NL) doit obtenir le soutien de la majorité absolue des députés (376) et de deux tiers des votes exprimés.

Cliquez sur les noms ci-dessous pour visionner leurs interventions:

Judith SARGENTINI (Verts/ALE, NL) et les rapporteurs des avis des commissions

Karoline EDTSTADLER pour le Conseil et Frans TIMMERMANS pour la Commission

Viktor ORBÁN, Premier ministre de Hongrie

Manfred WEBER (PPE, DE)

Udo BULLMANN (S&D, DE)

Ryszard Antoni LEGUTKO (ECR, PL)

Guy VERHOFSTADT (ADLE, BE)

Philippe LAMBERTS (Verts/ALE, BE)

Marie-Christine VERGIAT (GUE/NGL, FR)

Nigel FARAGE (EFDD, UK)

Nicolas BAY (ENL, FR)


Cliquez ici pour revoir l'ensemble du débat.