Partager cette page: 

  • L'ampleur de l'épidémie constitue un problème de santé européen, estiment les députés 
  • Les États membres doivent partager leurs données et rapports épidémiologiques 
  • La Commission européenne devrait élaborer un plan pour lutter contre la maladie 
Les tiques infectées et la maladie semblent s'étendre géographiquement. - PE 

L'UE devrait élaborer des plans de lutte contre la maladie, une "épidémie silencieuse" propagée par les tiques, sous-diagnostiquée, qui touche environ un million d'Européens.

Dans une résolution adoptée à main levée, les députés ont exprimé leur inquiétude face à la propagation alarmante de la borréliose de Lyme dans l'UE. Environ un million d’européens souffriraient de la maladie.


La Commission devrait élaborer des plans de lutte contre la maladie au niveau européen, en fonction de la gravité de cette épidémie silencieuse, estiment les députés. Ils encouragent la mise en place d'un réseau européen incluant les parties prenantes concernées.


L'étendue réelle de la borréliose de Lyme dans l'UE est inconnue en raison du manque de statistiques sur cette maladie et de la très grande variété de définitions et de méthodes de détection, de diagnostic et de traitement, estiment les députés. De nombreux patients ne sont pas diagnostiqués rapidement et n'ont pas accès à un traitement approprié. La maladie est sous-diagnostiquée en raison des difficultés de détection des symptômes et de l'absence de tests diagnostiques appropriés.


La Commission européenne devrait mettre en place des programmes de surveillance uniformes et collaborer avec les États membres pour faciliter la normalisation des tests de diagnostic et des traitements.


Les députés demandent également que tous les États membres touchés par la maladie fournissent des rapports obligatoires et que des mesures individuelles de prévention et de lutte contre les tiques soient encouragées afin d'endiguer la propagation de la bactérie Borrelia.


Contexte


La borréliose de Lyme est la zoonose la plus répandue en Europe, avec environ 650 000 à 850 000 cas et une incidence plus élevée en Europe centrale. L'infection se produit au semestre printemps-été (d'avril à octobre) et la borréliose est reconnue comme une maladie professionnelle pour les agriculteurs, les travailleurs forestiers et les chercheurs de terrain.


Les tiques infectées et la maladie semblent s'étendre géographiquement, et des cas sont maintenant enregistrés à des altitudes et latitudes plus élevées, ainsi que dans les villes et les villages. Les causes présumées sont, entre autres, des changements dans l'utilisation des terres, par le boisement de terres de faible qualité ou l'expansion de plantes envahissantes, le changement climatique, une humidité excessive et d'autres activités liées au comportement humain.