Partager cette page: 

  • Un budget total de 43,85 milliards d’euros devrait être réservé au mécanisme pour l’interconnexion en Europe (MIE) 
  • 33,51 milliards d’euros pour les projets de transport 
  • 7,68 milliards d’euros pour les projets de réseaux d’énergie 
  • 2,66 milliards d’euros devraient aller au développement du réseau numérique 

Les députés ont voté pour le renouvellement du mécanisme pour l’interconnexion en Europe afin de poursuivre le développement des réseaux de transport, d’énergie et de télécommunications.

Suite à l’adoption de la position du Parlement sur le budget à long terme de l’UE (cadre financier pluriannuel, ou CFP 2021-2027) la semaine dernière, la commission de l’industrie, de la recherche et de l’énergie et la commission des transports et du tourisme ont fixé jeudi leurs priorités quant au financement des projets en matière de transport, d’énergie et de télécommunications afin de stimuler la croissance.


Le rapporteur Marian-Jean Marinescu (PPE, RO) a déclaré: ‘‘La mobilité est le socle de la croissance et des emplois. Le mécanisme pour l’interconnexion en Europe (MIE) offrira plus de bénéfices aux citoyens. La commission des transports a voté une augmentation du budget de presque six milliards d’euros par rapport à la proposition de la Commission. Les fonds du MIE pour les transports devraient être utilisés afin de terminer le corridor RTE-T pour une connectivité et une accessibilité optimisées. Nous sommes convenus également que la Commission devait présenter un programme-cadre pour l’ensemble de la période du CFP, incluant un calendrier des programmes de travaux et les appels à propositions, afin d’offrir davantage de prévisibilité et de transparence et de permettre aux États membres de préparer des propositions mûres.’’


Le rapporteur Pavel Telicka (ADLE, CZ) a déclaré: ‘‘Le MIE est déjà actuellement performant, mais nous nous battons néanmoins pour réussir en matière de transfrontalier et de synergies. Le prochain CFP est l’opportunité de donner un coup de pouce supplémentaire à ceux qui portent ces projets. Nous promouvons à la fois les projets transfrontaliers et de synergie, en nous focalisant sur l’amélioration de la coopération, l’allocation de fonds supplémentaires pour les promoteurs de projets transfrontaliers réalisant des coentreprises et la simplification du cadre pour les synergies. Pour la première fois, le MIE intégrera une dimension militaire financée directement par le fonds européen de la défense, qui sera utilisée pour des infrastructures de transport civiles. L’objectif est d’aboutir à une mobilité fluide et rapide ainsi qu’à un renforcement de notre capacité à répondre à des crises humanitaires ou à des catastrophes naturelles.’’


La rapporteure Henna Virkkunen (PPE, FI) a déclaré: ‘‘Dans le MIE 2.0, nous cherchons à obtenir plus de synergies entre les secteurs du transport, de l’énergie et du numérique. En prenant en compte les nouveaux objectifs en matière de climat, 60% du MIE contribue à des actions climatiques. Les connexions transfrontalières sont essentielles pour achever l’union de l’énergie et le marché unique numérique. Les infrastructures énergétiques transeuropéennes se concentreront de plus en plus sur les interconnexions électriques, le stockage de l'électricité et les réseaux intelligents. Les projets transfrontaliers renouvelables sont une nouveauté du MIE 2.0. Dans le domaine des infrastructures d’interconnexion numérique, les actions contribuant à l’accès à des réseaux à très haut-débit seront un élément important, qui offrira une connectivité en gigabit incluant la 5G.’’


Les députés souhaitent que le financement du MIE représente une enveloppe de 43,85 milliards d’euros en prix constants 2018, avec 33,51 milliards pour le transport (incluant notamment un transfert possible de 10 milliards d’euros - 11,26 milliards en prix courants - du fonds de cohésion). 5,77 milliards d’euros (6,5 milliards en prix courants) issus de l’enveloppe pour le transport devraient être utilisés pour des projets visant à adapter les réseaux RTE-T en vue de permettre un usage double des infrastructures par les civils et la défense, contribuant ainsi au développement de l’union de la défense.


7,68 milliards d’euros (8,65 milliards en prix courants) du budget total du MIE devraient être alloués aux projets de réseaux d’énergie, notamment les projets transfrontaliers dans le domaine des énergies renouvelables, et 2,66 milliards (3 milliards en prix courants) devraient aller au développement du réseau numérique.


Les députés ont souligné qu’ils étaient prêts à débuter les négociations avec les ministres de l’UE dès que possible afin d’aboutir à un accord avant les élections européennes.


Prochaines étapes


La plénière se prononcera sur la décision de débuter les négociations avec les ministres de l’UE, qui pourront débuter une fois qu’ils auront arrêté leur position commune. Les députés souhaitent faire le maximum de progrès avant la fin de cette législature.