Partager cette page: 

Les députés ont débattu de l'avenir de l'Europe avec le Premer ministre finlandais, Juha Sipilä. © Union européenne 2019 – Source: PE 

Le Premier ministre finlandais, Juha Sipilä, a débattu jeudi de l’avenir de l’Europe avec les députés et le Président de la Commission, Jean-Claude Juncker.

Dans son discours aux eurodéputés, le Premier ministre de Finlande, Juha Sipilä, a exprimé son soutien à ‘‘une UE qui prouve sa crédibilité via des actions concrètes’’. Il a souligné que regagner la confiance des peuples en luttant contre le populisme passait par ‘‘une prise de décision et une mise en œuvre des décisions au niveau national et ici à Bruxelles’’.


Juha Sipilä a également évoqué les récents reculs en Europe concernant l’État de droit, la liberté de la presse et les droits des femmes. Il a rappelé que les valeurs communes de l’UE devraient unir les États membres. ‘‘Nous devons trouver un moyen de surmonter les divisions internes de l’Europe’’, a-t-il affirmé en soulignant que l’État de droit ne pouvait pas faire l’objet de compromis.


Priorités de la future présidence finlandaise du Conseil


A quelques mois de la présidence finlandaise du Conseil, qui débutera en juillet, le Premier ministre Sipilä a présenté le point de vue de la Finlande sur les sujets qui seront à l’ordre du jour de la présidence.


Cadre financier pluriannuel (CFP)


Le Premier ministre Sipilä a précisé que l’accent devrait être mis sur les domaines dans lesquels l’UE est la mieux placée pour agir, comme la migration, la sécurité, le marché unique, l'innovation, la numérisation et le climat.


Migration


Concernant la politique de migration, il a souligné la nécessité d’une approche globale. Les causes profondes de la migration doivent être traitées de façon plus efficace, et l’UE devrait faire tout son possible pour rendre la politique de retour plus efficace.


Coopération en matière de sécurité et de défense


Juha Sipilä a salué les progrès réalisés dans la coopération en matière de sécurité et de défense. La mise en place du Fonds européen de la défense et de la coopération structurée permanente (CSP) va dans la bonne direction. Nous devrions désormais nous concentrer sur la mise en œuvre et l’atteinte des résultats, a-t-il déclaré.


Marché unique


Le Premier ministre Sipilä a souhaité que la Commission ait une approche davantage holistique, où le marché unique, la numérisation, la politique industrielle et la compétitivité extérieure seraient mieux interconnectés.


Commerce


Juha Sipilä a noté que la politique commerciale était essentielle pour la compétitivité de l’UE et la création de nouveaux emplois. Il a également souligné qu’il était très dommageable que des acteurs très importants continuent à construire des murs en matière de commerce. ‘‘Nous devons tout faire pour empêcher ou détruire de tels murs’’, a-t-il déclaré.


Action climatique


Enfin, le Premier ministre finlandais a affirmé que l’UE devrait être en première ligne dans la lutte en matière d’action climatique. ‘‘Nous devons faire plus et plus vite. Nous devons réduire les émissions, augmenter les puits de carbone et adopter de nouvelles technologies’’, a-t-il conclu.

Vous pouvez visionner les interventions individuelles en cliquant sur les liens ci-dessous:


Introduction d’Antonio TAJANI, Président du PE


Juha SIPILÄ, Premier ministre finlandais


Jean-Claude JUNCKER, Président de la Commission européenne


Manfred WEBER (PPE, DE)


Jeppe KOFOD (S&D, DK)


Pirkko RUOHONEN-LERNER (ECR, FI)


Guy VERHOFSTADT (ADLE, BE)


Ska KELLER (Verts/ALE, DE)


Neoklis SYLIKIOTIS (GUE/NGL, CY)


Rosa D'AMATO (EFDD, IT)


Mario BORGHEZIO (ENL, IT)


Réponses de Juha SIPILÄ, Premier ministre finlandais