Partager cette page: 

  • Les ressources en eau de l'UE de plus en plus sous pression 
  • Une réutilisation accrue de l'eau permettrait d'alléger le stress qui pèse sur l'approvisionnement en eau douce 
  • La législation fixe des critères de qualité, des obligations pour les opérateurs d'eau recyclée 

Les plans visant à lutter contre la pénurie d'eau en facilitant la réutilisation des eaux usées traitées pour l'irrigation agricole ont été approuvés par le Parlement ce mardi.

La nouvelle loi définit des normes minimales de qualité pour l'eau recyclée destinée à l'irrigation agricole. Elle prévoit également des obligations pour les opérateurs de production, de distribution et de stockage, ainsi que des mesures de gestion des risques.


L'eau récupérée (c'est-à-dire les eaux usées urbaines qui ont été traitées dans une usine de recyclage) sera utilisée pour irriguer les cultures vivrières, les cultures alimentaires transformées et les cultures non vivrières. La Commission devra évaluer dans un délai de cinq ans si l'eau recyclée peut servir à d'autres usages.


Les députés estiment qu'entre-temps, les États membres peuvent autoriser l'utilisation de l'eau recyclée à d'autres fins, telles que la réutilisation de l'eau industrielle et à des fins liées aux équipements et à l'environnement, à condition que la santé humaine, les animaux et l'environnement soient pleinement protégés.


Citation


"Nous devons évoluer vers une économie circulaire, y compris dans la manière dont nous utilisons et réutilisons l'eau", a déclaré le rapporteur Simona Bonafè (S&D, IT). "Nous pourrions potentiellement réutiliser 6,6 milliards de mètres cubes d'eau d'ici 2025, contre 1,1 milliard de mètres cubes par an actuellement. Cela nécessiterait un investissement inférieur à 700 millions d'euros et nous permettrait de réutiliser plus de la moitié du volume actuel d'eau provenant des stations d'épuration des eaux usées de l'UE théoriquement disponibles pour l'irrigation, évitant ainsi plus de 5% de l'extraction directe des déchets et des eaux souterraines dans les masses d'eau", a-t-elle ajouté.


Prochaines étapes


Le projet de loi a été adopté par 588 voix contre 23 et 66 abstentions. Les négociations avec les ministres de l'UE débuteront après que le Conseil aura arrêté sa propre position.


Contexte


Les ressources en eau de l'UE sont de plus en plus sous pression, ce qui entraîne une pénurie et une détérioration de sa qualité. En particulier, le changement climatique, les régimes climatiques imprévisibles et la sécheresse mettent à rude épreuve la disponibilité de l'eau douce nécessaire au développement urbain et à l'agriculture.


En assurant une réutilisation plus large des eaux usées traitées, on pourrait limiter l'extraction des eaux souterraines et des plans d'eau. Selon la Commission européenne, la fréquence et l'intensité des sécheresses ainsi que leur impact environnemental et économique ont considérablement augmenté au cours des trente dernières années. Les sécheresses de l'été 2017 illustrent l'ampleur des pertes économiques : le seul secteur agricole italien prévoyait des pertes de 2 milliards d'euros.